Vos contributions

Retrouvez sur cette page les contributions déposées. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l'aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse. Pour consulter une contribution, cliquez sur l’image associée.
Bouches-du-Rhône ,Aubagne ,

Contribution commune des élus du Pays d'Aubagne et de l'Association"Vivre à Géménos" du 23 novembre 2016

 

Région ,La Garde ,

Contribution de la ville de La Garde du 23 novembre 2016

Bouches-du-Rhône ,Aubagne ,

Contribution du Collectif Sud Aubagne contre la LGV du 22 novembre 2016

Alpes-Maritimes ,Carros ,

Contribution du Club des Entreprises de Carros-Le Broc

Var ,Fréjus ,

Contribution de l'Association de Défense du Quartier des Tourraches du 16 novembre 2016

L'association de défense du quartier des Tourraches manifeste sa totale opposition aux 2 variantes  de tracés proposés .
L'ouvrage « saut de mouton » est beaucoup trop coûteux : 320 millions d'euros pour 2,3 km (variante 1 ), 400 millions d'euros pour 4 kms ( variante 2) , soit un coût de 100 millions d'euros par km  !!
Au regard de sa dette abyssale : 44 milliards d'euros en fin 2014, une perte de 12 milliards d'euros en 2015, la SNCF est dans l'incapacité de financer des nouveaux  projets par l'emprunt. Tous les spécialistes du ferroviaire parlent  de véritable  désastre économique,  un monstre qui grossit mécaniquement de 2 à 3 milliards d'euros par an. Dans ces conditions, nous expliquer que la réalisation de ce projet entraînerait la neutralisation  sur environ 2,5 km de la  ligne  La Pauline  -Hyères entièrement  rénovée  en 2014 2015   sur une distance  de  10,5 kms pour un coût de 35 millions d'euros relève presque d'une farce ! On a donc gaspillé inutilement 8,5 millions d'euros  . Vous conviendrez  que le citoyen contribuable  soit en colère. L'argent  public  doit être utilisé à bon escient et non de manière   irréfléchie.

Je vous invite à plus de sagesse. Il existe des solutions beaucoup moins onéreuses et plus respectueuses de l'environnement qui n'impactent ni des terres agricoles de plus en plus rares dans une région confortée à une pression immobilière toujours plus forte, ni des maisons d'habitation  dont  certaines sont classées.
Les travaux de rénovation sus-visés ont permis de multiplier l'offre de service par trois : 23A/R  contre 7AIR auparavant ; ce service paraît largement suffisant compte tenu du nombre de passagers constatés dans les trains ( confirmation par la SNCF et par vous même lors de notre entrevue en mairie de La Crau )  .

Veuillez agréer Monsieur,  l'assurance  de ma considération distinguée.

Marie-claire ETIENNE , au nom de l'association  défense du quartier des Tourraches et en sa qualité de Présidente

 

Var ,Fréjus ,

Contribution de l'Association de Défense du Quartier des Tourraches du 16 novembre 2016

Le projet présenté actuellement avec ses 2 variantes de raccordement ne convient pas à l'association de défense du quartier des Tourraches.
Nous préconisons un passage sans dénivellation par création d'une seule voie supplémentaire parallèle à la voie existante « La Pauline Hyères ». Ce tronçon pourrait démarrer après le pont du chemin communal des Tourraches et aboutir à la gare de La Pauline ( cf plan joint ).
Ce secteur bénéficie d'une emprise dégagée et plane dans l'axe Nord Est de la gare et permet de réaliser facilement  le raccordement  des voies  à niveau  et par aiguillages.
L'élargissement à 4 voire 5 voies dans le périmètre de la station permettra le cadencement et les arrêts prévus pour tous convois.
Cette préconisation bien moins onéreuse que les variantes proposées serait, en outre, créée sur des terrains incultes et inhabités.
Ce schéma qui présente seulement un cisaillement dans le sens Toulon-Hyères sur l'axe principal Toulon-Nice élimine tous les autres inconvénients de la situation actuelle et, avec une bonne orchestration des passages, permettra d'atteindre les objectifs souhaités.

En conclusion, à l'heure des restrictions budgétaires, il serait sage d'inviter les responsables techniques à envisager des solutions à la fois plus simples et plus économes des deniers publics, tout en permettant l'amélioration de la desserte ferroviaire.

Miguel Ferrer, Association de Défense du Quartier des Tourraches

Alpes-Maritimes ,Valbonne ,

Contribution de l'Association Sauvons les Bouillides du 16 novembre 2016

Les habitants de Valbonne ont découvert à leur grande surprise à la réunion publique de Garbejaire le 17 octobre 2016, un scénario de tracé de la nouvelle ligne TER TGV avec une gare dans le Parc Naturel des Bouillides Le Parc Naturel des Bouillides comprend des équipement sportifs (stade d'athlétisme, tennis, volley,...), une zone humide avec des espèces protégées et une rivière la brague. La position de cette gare dans le Parc des Bouillides n'est pas acceptable économiquement, écologiquement, et en terme de nuisances ... C'est ce qu'expriment les salariés et habitants de Valbone dans une pétition qui a recueilli 1800 signatures entre le 22 octobre et le 9 Novembre (jointe). Nous demandons le retrait de cette hypothèse dans la suite de la concertation publique.

 

Association Sauvons les Bouillides

Alpes-Maritimes ,Nice ,

Contribution de la Fédération Nationale des Transports Routiers des Alpes-Maritimes du 15 novembre 2016

Var ,La Garde ,

Contribution de l'Association de défense du Plan de La Garde du 13 novembre 2016

J’ai rencontré M. Alla lors de la permanence en mairie de La Garde, nous avons discuté sur le projet de la ligne nouvelle, et abordé en  particulier le Var dans  la priorité 1.

Dans cette contribution écrite, je tiens à  rappeler nos positions sur cette LN PCA et proposer des suggestions pour améliorer les trains du quotidien qui sont utilisés par près de 80% des voyageurs du rail.

Tout d’abord la priorité doit être le désengorgement des villes, donc un réseau de TER modernisé, sûr, efficace. En aucun cas, pour nous  la priorité doit être la vitesse !

L’argent du contribuable ne doit pas servir à rembourser les emprunts de dettes abyssales, ni les  montages financiers, tels les PPP, lesquels multiplieront  par trois ou plus les prix des réalisations de lignes nouvelles…Nos enfants continueront à payer, alors que ces lignes, en plus d’être ruineuses, sont inutiles et catastrophiques pour l’environnement.

Aussi nous réaffirmons notre opposition à cette LN PCA.

On doit mettre l’argent dans la ligne existante, la rénover, réaménager les gares et y rajouter une section de voie pour permettre aux TER de stationner afin de laisser passer les trains plus rapides. Il y a plusieurs gares qui sont pratiquement fonctionnelles, et on peut en aménager d’autres. Cela assurerait une augmentation du trafic, une meilleure sécurité, un désengorgement des villes et à un coût plus que raisonnable. 

Rappelons qu’un km de rénovation de ligne coûte 30 fois (voire au-delà)  moins cher  qu’un km de la LN PCA qui se trouvera être la plus onéreuse de France, ce qui n’est pas un record glorieux.

Il faut que le CPER ait un budget à la hauteur pour réaliser tous ces travaux ; or  non seulement celui-ci  est faible, mais en plus il est  grevé de plusieurs dizaines de millions pour réaliser les études de la ligne nouvelle ! Ce n’est pas acceptable !

 

Pour ce qui concerne le rajout dans la priorité 1 de la partie La Crau- Hyères, la première remarque est que ce n’était pas prévu dans les textes officiels.

En effet le comité de pilotage du 21 mai 2015 affirme : « la concertation est organisée dans le respect de la charte de la concertation, elle ne concernera que les sections de la priorité 1 ayant fait l’objet de la décision ministérielle du 7 mai 2014. ».

Or dans cette décision ministérielle sont  données les précisions sur : la nouvelle gare de Marseille, sur la section Marseille-Aubagne avec le choix du fuseau dit « B 10 ».

Rien sur le var (qui est dans la priorité 2). 

 On peut se poser la question sur ce qu’on appelle «  concertation » ?

 

En ce qui concerne plus précisément le secteur de La Pauline est prévue  une troisième ligne qui démarrerait juste après le pont enjambant le chemin de La Foux, puis longerait le Plan de La Garde, zone ZNIEFF et Zone Humide.  Après le pont enjambant l’autoroute (et  la gare de La Pauline ?) une rampe de montée est prévue  pour passer au-dessus des voies existantes. C’est le saut de mouton avec deux variantes. 

Non seulement la troisième voie qui démarre dans le plan va être derrière un mur pour limiter l’emprise au sol, ce qui n’est pas particulièrement indiqué pour une zone aussi sensible, mais ensuite le saut de mouton va entrainer des destructions d’habitations et porter aussi atteinte à l’environnement.

 

Y a t’il nécessité de réaliser un tel projet ? La ligne La Pauline Hyères  rénovée dans le cadre du dernier CPER a coûté  35 millions d’euros. Elle permet  une offre de service multipliée par trois : 23 A/R contre 7 A/R avant la rénovation, ce qui est  très appréciable.

S’il faut une amélioration plus grande c’est aux heures de pointe.

 Il y aurait la possibilité de rénover les voies juste après le bâtiment de la gare d’Hyères pour permettre aux trains de stationner, et  de manœuvrer plus facilement.

 Le matin s’il faut rajouter un TER vers Toulon, on pourrait utiliser un train qui serait déjà sur place et qui doublerait l’offre de service à ce moment là.

En aménageant la gare de La Pauline avec des quais supplémentaires, les TER pourraient stationner, laissant passer les trains directs vers Toulon.

Ce qui compte c’est d’avoir un service sûr et bien calculé pour les heures de pointe. 

Le reste du temps les TER sont en nombre suffisant.

Dans le cadre du CPER à venir il est important de réaliser l’arrêt à Sainte Musse, et à L’Escaillon ; Il faut permettre aux gens de laisser leur voiture, en utilisant les transports publics et les TER sont un moyen de déplacement rapide et sécurisé, pour les cheminements est-ouest via Toulon. Le PDU en parle mais cela reste flou.

Il faut abandonner le tronçon de 3ème ligne et le saut de mouton dans le secteur de La Pauline. C’est inutile, coûteux et porte atteinte à l’environnement.

Il convient plutôt de mettre les centaines de millions d’euros dans le budget du CPER  pour vraiment améliorer et au plus tôt les déplacements dans l’aire toulonnaise.

 

Veuillez agréer, messieurs, l’expression de nos salutations distinguées

 

Pour l’ADPLG, la Présidente Christiane GRANDCHAMP

 

Alpes-Maritimes ,Valbonne ,

Contribution du Comité de quartier Garbejaïre Haut-Sartoux du 9 novembre

Le comité de quartier Garbejaïre Haut-Sartoux exprime ces quelques remarques :

Le tracé d'une ligne ferroviaire et d'une gare dans le lit de la rivière Bouillide, au cœur du quartier Garbejaïre Haut-Sartoux et de son parc est inacceptable.

D'une part il serait extrêmement risqué pour de futurs équipements enterrés ou souterrains, en effet la rivière peut être très violente en temps de cru, pour exemple les inondations de 2015. De plus le site est remarquable par sa faune et sa flore, c'est un lieu de vie et de détente pour les habitants de ce quartier (4500 habitants environ)beaucoup d'entres eux pratiquent ici leur sport favori dans les nombreux équipements mis à leurs dispositions ( terrains de tennis, de basket, de football, de volley et une piste d'athlétisme), qui seraient inévitablement détruits par la construction d'une gare TER et ses annexes. Ce lieu est en fait le poumon vert de Garbejaïre Haut-Sartoux, mais bien au-delà, pour les actifs du parc de Sophia Antipolis, ainsi que pour les familles des communes voisines, venant se ressourcer dans ce parc magnifique, un lieu apprécié de tous. D'autre part, la vie de ce quartier et de ses habitants serait bouleversée à jamais, afflux de circulation à l'intérieur du Haut-Sartoux, avec les accès à la gare, aux parkings et le terminal bus, tous ces aménagements retireraient tout attrait à ce quartier plutôt tranquille, à l'école et

au lycée international. Les voies longeant les habitations et passant parfois en souterrain sous ses dernières seraient une nuisance constante pour les riverains, bruit, vibrations, sans compter les années de travaux.

Compte tenu des arguments évoqués ci-dessus et au regard des autres projets présentés par la SNCF à la réunion de Valbonne situés dans des zones en cours d'aménagement ou à urbaniser qui semblent plus approprier, le comité de quartier Garbejaïre Haut-Sartoux dit NON à une gare TER dans le parc des Bouillides et demande le retrait pur et simple de ce tracé.

 

Comité de quartier Garbejaire Haut-Sartoux

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :