Vos contributions

Retrouvez sur cette page les contributions déposées. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l'aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse. Pour consulter une contribution, cliquez sur l’image associée.
Bouches-du-Rhône ,Marseille ,

Contribution de l'Association des Amis de la Terre Bouches-du-Rhône du 8 janvier 2017

Alpes-Maritimes ,Mougins ,

Contribution du Golf Country Club de Cannes-Mougins du 8 janvier 2017

Alpes-Maritimes ,La Colle sur Loup ,

Contribution de l'Association pour la qualité de la Vie et l'Environnement à la Colle sur Loup du 6 janvier 2017

j'ai pu relire les comptes rendus de toutes les étapes de concertation et je vous en remercie.

J'ai visé en particulier celles de Villeneuve-Loubet et Cagnes-sur-Mer où il n'apparaît pas qu'aucun intervenant des communes du Moyen Pays sur les axes des rivières du Loup, de la Cagnes et du Malvan venant de Roquefort-les-Pins, Tourrettes-sur-Loup, La Colle-sur-Loup, Saint Paul-de-Vence et Vence ne se sont pas manifestés. Pourtant, les axes routiers des "pénétrantes" aboutissant à Cagnes et à Villeneuve sont réellement saturés dans toutes les directions, et en particulier depuis l'ouverture de l’impressionnant centre commercial "Polygone Riviera" qui draine des visiteurs de toute la région.

Le développement économique et urbain qui s'en suit dans cette zone est littéralement en explosion.
Hors il apparaît qu'une des options du tracé de la nouvelle ligne passe au pied de ce centre commercial, actuellement sous le "rond-point du Mc Donald" situé à Cagnes comme nous le connaissons ici.

N'y a-t-il pas intérêt à disposer là d'une autre gare que celle unique destinée à servir le site de Sophia Antipolis ?

C'est pourquoi j'ai signalé hier cette suggestion via le formulaire de concertation publique.

Je vous invite à consulter également le site de notre association où le sujet est développé.
Je me tiens à disposition pour la suite éventuelle.
Salutations.

Bernard BAEYENS
Président

Association pour la qualité de la Vie et l'Environnement à La Colle sur Loup AVEC
https://aveclacolle.wordpress.com/

Alpes-Maritimes ,Antibes ,

Contribution du Mouvement National de Lutte pour l’Environnement des Alpes-Maritimes du 5 janvier 2017

Alpes-Maritimes ,Cannes ,

Contribution de l'Association Région Verte du 4 janvier 2017

Région ,

Contribution de la CCIR PACA du 3 janvier 2017

Alpes-Maritimes ,Nice ,

Contribution de l'Association des Amis du Rail Azuréen (Michel Raybaud) du 30 décembre 2016

Alpes-Maritimes ,Antibes ,

Contribution de la page Facebook Ligne Nouvelle Cannes Sophia Nice du 30 décembre 2016

CONTRIBUTION DE LA PAGE FACEBOOK 
LIGNE NOUVELLE CANNES SOPHIA NICE
 
Résumé Global 
 
Après avoir suivi de près, participé aux débats et informé sur le projet, les animateurs de la page Facebook "Ligne Nouvelle Cannes Sophia Nice" se prononcent largement en faveur de la Ligne Nouvelle pour :
- Le RER littoral avec 8 TER par heure et par sens
- La desserte de Sophia Antipolis
- Le dÈsenclavement des Alpes-Maritimes / Marseille-Nice en 1h40.
- L'amélioration de la robustesse du réseau ferroviaire de la Côte d'Azur.
 
Ceci permettra le meilleur report modal de la voiture et l'avion vers les transports en commun propres, réduisant ainsi les embouteillages routiers et la pollution atmosphérique.
De plus nous nous prononçons pour :
- La gare du Fugueiret sur Sophia-Antipolis.
- Que cette gare soit TER et TGV.
- La boucle TER, et donc le raccordement de la Ligne Nouvelle avec la ligne Cannes-Grasse.
- Le doublement de la ligne Cannes-Grasse.
 
Nous sommes en désaccord avec la proposition de dernière minute que la gare TGV soit Cannes la Bocca, étant donné tous les sacrifices nécessaires sur le reste du réseau pour sa mise en place.
 
Nous proposons de plus :
D'accélérer le calendrier et réaliser le tronçon Est Var - Ouest Alpes Maritimes dès la Priorité 1.
- De réaliser un raccordement entre la ligne Cannes-Grasse et ce tronçon de Ligne Nouvelle, pour relier Est Var - Cannes Centre, autrement nommé "virgule de Cannes". Ainsi des TGV pourront desservir Cannes Centre et Antibes en profitant des gains de temps.
 
PROPOS PRELIMINAIRES
 
Les infrastructures de transports de la Région PACA sont saturÈes et la part de la route trop importante. Le train devrait être une alternative dès aujourdíhui compte tenu des pollutions dues aux transports routiers, mais également pour faire face à l'augmentation prévue des déplacements que le réseau routier ne pourra pas absorber. 
 
Malheureusement, l'unique ligne ferroviaire Marseille-Nice est saturée car y circulent de nombreux trains aux missions différentes : certains trains la parcourent de bout en bout avec un nombre d'arrêts nécessairement limités (afin que le temps de parcours ne soit pas trop long), d'autres desservent toutes les gares et sur une ligne unique, ces différents trains ne peuvent pas se dépasser. Une seconde ligne est donc nécessaire pour développer l'offre ferroviaire : en retirant les trains longs parcours de la ligne existante pour les faire circuler sur la Ligne Nouvelle, il sera possible de multiplier l'offre TER desservant toutes les gares sur la ligne existante. 
 
Dans le département des Alpes Maritimes, cette seconde ligne ne pourra pas se construire à côté de la ligne existante compte tenu de l'urbanisation, elle passera donc par le moyen pays, donc par Sophia Antipolis. C'est donc l'opportunité, enfin, de desservir par le train cette importante technopole, à commencer par les déplacements du quotidien : c'est le rôle de la "boucle TER". 
 
Par ailleurs les trains longs parcours (TGV) circulant sur la Ligne Nouvelle ne passeront plus par les gares de Cannes Centre et Antibes : ils doivent pouvoir desservir une gare dans l'Ouest du département, nous verrons que la gare de Sophia constitue un excellent emplacement pour cette gare TGV et que les solutions alternatives sont dégradées. 
 
 

https://www.dropbox.com/s/6voeqrmakg849zq/Contribution_pageFacebook_LigneNouvelleCannesSophiaNice.pdf?dl=1 

Var ,Toulon ,

Contribution de Stop LGV Sud Sainte Baume du 30 décembre 2016

Nous sommes formellement opposés a ce projet. Les besoin de transports réels sont autour des agglomérations comme visible sur document joint. Ce projet dont la phase 1 coûte déjà plus de 7 milliards d'euros va capter les fond public et empêcher le développement urgent de transports du quotidien tramway BHNS ...qu'il faudra mettre en place de toute manière car pour remplacer les voitures et tous les maux dont vous l'accusez...une ligne ferroviaire n'est pas la solution. Dans votre système de transport comment font les usager pour aller de chez eux a la gare ou de la gare au travail? En voiture..donc vous ne réglez rien . La commande de la région de doubler la capacité est totalement irréaliste (de part les contraintes de cout,et de délais 2040 fin de la phase 2) et ne répond pas à un besoin réel mais est basée sur des estimations d'augmentation des habitants au fil de l'eau.Sans choix d'orientation politique ni de raisonnement sur ce qui est bon pour nos territoires.

L'immobilier a déjà envahi les plaines agricoles qui deviennent inondables (cf.crue mortelles antibes 2015,roquebrunne/argens 2014,draguignan 2010).

L'agriculture n'arrive pas a résister à la pression foncière et la SAU ne représente plus que 8% des terres du var...la bonne question est:faut il continuer à faire venir du monde sur ces départements saturés? au lieu de dire:ils sont saturés facilitons encore les déplacements longue distance!

Les dégâts des tunnels (qui dans un premier temps rassurent les habitants ) seront sûrement gravissimes. Fissures fragilités destruction de certains bâtis mais aussi déviations des rivières souterraines,  variations de pression entre les élus douces et salées,remonté de sel dans les nappes phréatiques...dommages incalculables...

Pour résumer un projet inutile ruineux dévastateur et dangereux

Alpes-Maritimes ,Biot ,

Compléments de Basta Ligne Nouvelle Biot du 29 décembre 2016

Biot le 29 Décembre 2016

En date du 24 Décembre 2016, SNCF Réseau a mis en ligne, sans aucune publicité, une carte IPG au 1/25 000 ème, datée de 2014 ainsi que la mise à jour du calcul d'impact du projet Ligne Nouvelle PCA sur la commune de Biot, Alpes-Maritimes .

Le refus de communiquer les informations demandées à maintes fois par la société civile s’est ainsi poursuivi jusqu’au-delà des dernières réunions publiques de synthèse du 19 Décembre à Nice et 21 Décembre à Marseille, juste avant la clôture de la concertation publique prévue au 30 Décembre .

Cette mise à jour trop tardive  n’aura pas empêché la désinformation du public.

SNCF réseau détenait des cartes à jour et des photos mais ils ont attendu jusqu’à la dernière minute pour nous faire part de leur calcul d’impact actualisé.

( voir : http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/sites/lnpca.sncf-reseau.fr/files/20161004-verbatim_lnpca-nice-vf.pdf

page 56/56)

 

Nous dénonçons la mauvaise volonté du Maître d’Ouvrage à respecter les règles de la concertation publique .Un tel comportement bafoue le principe même de la démocratie participative que nous, les associations, ainsi que nos élus avons à cœur de pratiquer.

En ce qui concerne le tronçon niçois de la Ligne Nouvelle PCA, et particulièrement la boucle azuréenne de Sophia-Antipolis, sur cette nouvelle carte, ne figurent pas toutes les constructions actuelles , et le nouveau calcul d'impact sous estime encore la réalité.

De plus, les études demandées par notre association, dans la rubrique «contributions» du site internet de la Ligne Nouvelle PCA, ne sont toujours pas réalisées, ou du moins publiées. Nous entendons que ces études le seront par des organismes indépendants et portés à notre connaissance.

 

Nous vous rappelons aussi que concernant la boucle azuréenne, outre le nombre minoré d'habitants, les zones impactées font l'objet de :

 -Un PPR reforestation avec des arbres de tiges

 -Un PPR incendie de forêt

 -Un PPR inondation

 -Un PPR bruit

 -Une zone de mouvement de glissements de terrains

 

Nous attirons également votre attention sur le rapport défavorable de la Cour des Comptes et du Sénat. La ligne nouvelle PCA est un gouffre financier supplémentaire sur lequel nous n’avons aucune étude prévisionnelle ni concernant le marché de fréquentation, ni son coup de mise en place, ni ses coups induits.

 

Nous condamnons :

 

 -Le déni de l'avis défavorable exprimé par l'ensemble de la population

impactée

 -La mauvaise utilisation de l'argent public ne cessant d'endetter l'Etat

 -La méthode même de la concertation ne fournissant pas les études

préalables et précises, nécessaires à une estimation critique du ou des

tracés et de leurs impacts

 -L’absence d'étude de moyen de transport de remplacement moins onéreux

 -L’absence de prise en compte du désastre écologique sur les deux parcs

départementaux.

 

Nous entendons protéger notre région, son patrimoine humain, industriel, commercial et artisanal, son patrimoine environnemental, sa qualité de vie.

Nous ne manquerons pas d'être présents sur le suivi de ce projet inadéquat, cher , désastreux et néfaste.

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :