Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur

Vos trains du quotidien

L'essentiel du projet

Structurant pour les transports du quotidien, le projet des phases 1 & 2 de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur consiste à reconfigurer le réseau et certaines gares existantes et à créer des installations ferroviaires et des gares nouvelles. L’ampleur et la complexité des opérations à réaliser ont conduit les maitres d’ouvrages à prévoir leur réalisation en deux grandes phases. Les travaux de la phase 1 commenceront en 2025 pour des mises en service successives de 2028 à 2030. Les travaux de la phase 2 commenceront en 2027/2028.

Les tronçons de ligne nouvelle (phases 3 et 4) n’ont pas fait partie du projet porté à l'enquête publique. Pour en savoir plus sur ces phases, cliquez ici. 

Image
Plus de trains pour le territoire

À travers l’augmentation possible du nombre de trains du quotidien à hauteur de + 66 % et la mise en œuvre de 3 RER métropolitains autour des aires urbaines d’Aix-Marseille, de Toulon et de Nice et la Côte d’Azur, le projet des phases 1 & 2 va permettre d’accroitre de plus de 23 millions le nombre de voyageurs ferroviaires annuel d’ici 2035, dont 62 % vont se reporter de la route vers le train.

LA TRIBUNE DU GARANT

Le mot du garant

Le projet des phases 1 & 2 LNPCA est désormais entré dans une période opérationnelle, pendant laquelle vont se dérouler des études puis des travaux, pour chacun des sites du projet. Les maîtres d’ouvrage devront tenir les engagements qu’ils ont pris en faveur de l’information du public, en réponse aux réserves de la commission d’enquête publique.

Philippe QUEVREMONT

Philippe Quevremont est le garant de la concertation, nommée par la Commission nationale du débat public (CNDP). Il a pour mission de veiller à la qualité de l’information et à la participation du public durant la concertation continue du projet.

philippe.quevremont@garant-cndp.fr

Le mot du garant

Le projet des phases 1 & 2 LNPCA est désormais entré dans une période opérationnelle, pendant laquelle vont se dérouler des études puis des travaux, pour chacun des sites du projet. Les maîtres d’ouvrage devront tenir les engagements qu’ils ont pris en faveur de l’information du public, en réponse aux réserves de la commission d’enquête publique.

Philippe QUEVREMONT

Philippe Quevremont est le garant de la concertation, nommée par la Commission nationale du débat public (CNDP). Il a pour mission de veiller à la qualité de l’information et à la participation du public durant la concertation continue du projet.

philippe.quevremont@garant-cndp.fr