Une deuxième ligne pour répondre aux besoins de déplacements du quotidien

Texte d'introduction du bloc bénéfice du projet

La région Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui compte 3 des 10 premières agglomérations françaises, ne peut se permettre de rester enclavée dans un espace européen de plus en plus interconnecté. Le potentiel de développement de l’arc méditerranéen, dont la région Provence-Alpes-Côte d’Azur peut être un pivot central, dépend largement des conditions de déplacements. Seul le doublement de la ligne littorale existante, qui permettra de constituer un réseau maillé et performant, apportera une réponse efficace et durable au fonctionnement du système ferroviaire. La réalisation d’une ligne nouvelle permettra de libérer de la capacité sur la ligne historique, de doubler à terme les services de transport du quotidien et d’apporter une plus grande fiabilité du réseau ferroviaire sur les sections les plus fréquentées.

La concertation publique a démarré ! Participez et donnez votre avis sur le projet

  • Comité de pilotage du 20 septembre
    Le Comité de pilotage s'est réuni, le 20 septembre 2016, pour acter le lancement de la phase de concertation publique sur les aménagements de la Priorité 1, à savoir la désaturation des noeuds ferroviaires marseillais et azuréen. Il demande à SNCF Réseau, maître d’ouvrage, d’engager la concertation publique qui doit permettre, d’ici fin 2016, de retenir le tracé et les positions des gares qui seront ensuite soumis à l’enquête d’utilité publique.

Des réseaux saturés sur le territoire

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Subscribe to flux Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur newsletter