Vos avis

Retrouvez sur cette page les avis nominatifs des internautes sur le projet. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l’aide du menu déroulant, la thématique qui vous intéresse.
Bouches-du-Rhône , Marseille,

M. Martin

Le Talus est important pour moi car c’est un lieu de découverte et d’expérimentation, où je peux essayer et apprendre à faire moi même.
Le projet de 4ème voie, ferait disparaître ce lieu et cela

Bouches-du-Rhône , Marseille,

M. Oren

Le Talus est un lieu d'échange, d'apprentissage et de cohésion sociale qui fait du bien à la ville et permet de se retrouver autour de valeurs communes.

Il est indispensable de préserver ce lieu et de ne pas réduire à néant les efforts engagés ces dernières années par les fondateurs, les salariés, les bénévoles et les adhérent.es pour lui permettre de s'ancrer dans le paysage et dans la vie des habitant.es.

Sauvons le Talus !!

Bouches-du-Rhône , Marseille,

M. Philippe

Habitante du quartier le la Pomme, je suis atterrée pas le projet qui vise à supprimer le Talus village. Maman d'une petite fille de 7 ans, nous avons pris nos habitudes au jardin du Talus, îlot de verdure dans ce quartier qui n'en avait jusque-là aucun. Le Talus Village va permettre d'aller encore plus loin dans la sensibilisation à l'environnement, la création de lien social. L'installation d'un marché de producteurs hebdomadaire en est le premier exemple. Un tel lieu est absolument nécessaire pour envisager l'avenir de notre ville avec les enjeux écologiques et sociaux qui se présentent à nous.
C'est pour cela que je vous prie de bien vouloir reconsidérer votre projet afin de préserver le Talus Village.

Bouches-du-Rhône , Marseille,

M. Philippe

Habitante du quartier le la Pomme, je suis atterrée pas le projet qui vise à supprimer le jardin du Talus. En l'espace de 3 ans, l'équipe du talus ainsi que les bénévoles ont réussi à faire enfin entrer la nature dans ce quartier urbain, jusque-là coincé entre la voie ferrée et les autoroutes. Maman d'une petite fille de 7 ans, c'est un lieu important pour notre famille, où nous avons pris l'habitude de venir nous promener ou de participer aux différents événements organisés. Lieu de rencontres, créateur de lien social, lieu de sensibilisation à l'environnement, il est impensable qu'un projet si nécessaire à notre ville puisse être anéanti.
C'est pour cela que je vous prie de bien vouloir reconsidérer votre projet afin de préserver le jardin du Talus.

Alpes-Maritimes , Juans-les-Pins,

S. Costamagna

Juanaise, j’apprécie beaucoup le bord de mer bien plus vert à partir de Cannes ouest et surtout ce panorama donnant sur l’Esterel dont le premier éclat rouge est la plage des Rochers.
Oui j’aime cette plage à laquelle j’accède via le train directement grâce à la gare de la Bocca existante. En plus, dès que j’ai trop chaud je peux me reposer en quelques pas sous les beaux arbres du parc Morès.
Le projet de bifurcation que j'ai lu est absurde à l'époque actuelle ! Toutes les communes du littoral ont pour objectif de restaurer leur littoral. Mandelieu en est un proche exemple, Plus à l'Est, Cagnes sur Mer... Bocca doit absolument préserver son site également et en particulier sa gare et ses environs proches si pratiques pour usagers résidents autant que pour les estivants ou voyageurs.
Je refuse le massacre des pins et arbres endémiques, le parc, l'accès plage souterrain, le déplacement de la gare. En effet, comme déjà dit, je m’y rends aussi fréquemment hors saison pour marcher le long du rivage et en été plus encore, pour venir m’y baigner grâce à cet accès gare qui enlève tout souci de voiture.
Je suis contre autant de travaux, il faut préserver ce site de la BOCCA !!!! La solution alternative du SID me parait beaucoup plus raisonnable car elle vient du cœur des gens qui habitent la ville autour de la bifurcation.
Un beau projet doit être respectueux de l’environnement, du social et ensuite on passe à la technique.
Par avance merci votre bonne prise en compte.

Bouches-du-Rhône , Marseille,

A. Duvivier

Une 4è voie, dans quel but ? Pour gagner quelques minutes entre Paris et Nice..... pour attirer plus d'usagers sur la voie TER .... Il n'y aura pas plus d'utilisateurs qu'actuellement avec 3 voies. Et cela pour :
- un coût exorbitant,
- des années de travaux lourds et contraignants subis par les riverains,
- la regrettable nécessité d'expulser des vieux et jeunes couples de leur "chez soi", ainsi que des entreprises qui emploient de nombreux salariés,
- sans oublier, entre autres, la ferme/jardin urbain le Talus qui est un lieu unique si important pour la vie de notre quartier.
Je suis donc défavorable à la création de cette 4ème voie.

, Argenteuil,

A. Soret

Je suis contre le projet SNCF LNPCA pour plusieurs raisons.
Son budget est colossal, la durée des travaux (5 ans, peut être plus ...) est énorme, le retentissement sur la vie de tous les riverains (résidences, immeubles, l'école primaire Bocca Parc, la clinique du Méridien...), nuisances sonores, vibrations, nuisances environnementales et sur la vie des Boccassiens et villes limitrophes (problèmes de circulation).
Les utilisateurs actuels de la gare de la Bocca vont être très incommodés pendant des années, ont-ils d'ailleurs été suffisamment informés ?
Concernant le risque lié aux eaux pluviales, risque d'inondation ( cf 2015), celui-ci semble sous estimé : page 15 du document.
Tout cela pour un intérêt limité : cf page 5 du dossier de concertation publique, de mars avril 2021.
Concernant le Château de la mer, celui-ci est particulièrement impacté par ce projet : perte de 8 mètres de terrain privatif, voie ferrée supplémentaire non recouverte à ce niveau, fin de l'accès direct à la mer, projet passerelle avec vis à vis (passerelles qui seraient installées tout à la fin du projet , donc pas d'accès à la mer pour les habitants et les touristes pendant quelques années).
Je n'ai pas vu sur le dossier de concertation, comme pour d'autres résidences, d'illustration du Château de la mer / existant / projet.
Donc, j'espère que ce projet LNPCA disproportionné par rapport aux bénéfices présumés sera abandonné, au profit du projet du SID : bon compromis pour une amélioration du trafic, à un coût bien inférieur, une durée de travaux convenable, moins de bétonnage, plus de respect de ce bord de mer précieux.

Alpes-Maritimes , Cannes La Bocca,

Anonyme

Je ne suis pas d'accord pour ce projet dont les travaux ont un budget colossal. Si l'objectif est de fluidifier la circulation de train Grasse-Cannes, pourquoi ne pas opter pour la contreproposition de SID? Car la proposition de SNCF engendrera très peu de bénéfices par rapport aux soucis et dégâts causés sur l'environnement,en modifiant et détruisant le paysage même si SNCF promet de le rendre mieux au bout de 5 ans, rien n'est garanti.L'intérêt de ce projet paraît inexistant, les trains sont souvent vides.
Je souhaite que SNCF et Monsieur le Maire travaillent avec l'équipe SID pour examiner la proposition SID qui offre des solutions plus écologique, plus courtes à réaliser et moins onéreuses avec les résultats satisfaisants et consentants.
Je vous remercie par avance de la prie en compte de mon avis

Bouches-du-Rhône , Marseille,

Anonyme

Le Talus est très important dans la vie marseillaise et ne doit pas disparaître au profit d'une base vie ou de chantier. Le projet de la 4ème voie Blancarde-La Penne pourrait dégrader ce lieu de rencontre et de pédagogie écologique. Je vous demande donc de tout mettre en œuvre pour préserver ce havre de verdure.

Bouches-du-Rhône , Marseille,

Association Diocésaine de Marseille

En tant que propriétaire de l'immeuble , centre diocésain "LE MISTRAL" situé 11 et 13 Impasse Camille Flammarion 13001 MARSEILLE , l'ASSOCIATION DIOCESAINE DE MARSEILLE demande à ce que cet immeuble soit inclus dans le référé préventif, concernant les travaux d'aménagement de la gare st Charles.
En effet, les risques de vulnérabilité et sensibilité de cet important bâtiment ne sont pas anodins. Il s'agit d'un ancien couvent datant de la fin du XIXème siècle, situé à 50 mètres à vol d'oiseau de la gare. Il fait partie du périmètre de l'AVAP (Aire de mise en Valeur de l'Architecture et du Patrimoine). Nous souhaitons donc voir notre bâtiment préservé au titre du patrimoine bâti, notamment culturel.
Par ailleurs, les travaux nécessaires pour ce projet auront une incidence considérable sur le trafic et l'accès routier à notre site. Nous craignons par conséquent d'être sévèrement touchés par les désagréments occasionnés.

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :