Vos avis

Retrouvez sur cette page les avis nominatifs des internautes sur le projet. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l’aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Alpes-Maritimes , Cannes,

J. Aubert

1/ Pourquoi une nouvelle gare TGV à Cannes La Bocca.? Toutes les nouvelles gares TGV ont été construites parce qu'il y avait une ligne nouvelle et pas de gare sur cette ligne TGV (Valence, Avignon, Aix, etc..). Ce n'est pas le cas à Cannes dont, de plus, la gare vient d'être rénovée. Les TGV vont-ils s'arrêter à Cannes et à Cannes La Bocca ? Comment les passagers du TGV descendant à Cannes La Bocca rejoindront-ils le centre- ville ?


2/ En tant que riverain, je suis opposé au transfert de la gare TER sur le site du SICASIL :
- cela revient à faire une gare TER avec toutes ses nuisances, sonores et autres, entre 2 résidences de vacances (CANNES MIDI et ROYAL PALM)
- pourquoi exproprier le SICASIL et le court de tennis de CANNES MIIDI alors que la SNCF dispose de plusieurs hectares de terrains à Cannes Marchandises mal utilisés (logements loués à des tiers, bâtiments à l'abandon, activités dites sociales, etc..).
- cette gare TER serait située loin des utilisateurs qui n'auraient aucune possibilité de parking à proximité, notamment l'été.
- si la gare TER doit être transférée, l'option CANNES MARCHANDISES est beaucoup plus pertinente.


3/ Tel qu'il est présenté, le projet est un non sens économique (création sans raison d'une gare TGV) et écologique : la baie de Cannes, déjà défigurée par la voie ferrée qui la longe, serait définitivement enlaidie par la création d'une nouvelle voie "en étage". Tous les efforts de la mairie de Cannes pour rendre le bord de mer aux piétons (qui n'ont bien souvent qu'un étroit trottoir à leur disposition) et aux vélos (BOCCACABANA) seraient ruinés. Il faut bien voir que tout le trafic automobile entre La Napoule et Nice passe par 3 axes seulement : l'autoroute (saturée), la RN 7 (idem) et la route du bord de mer limitée à l'entrée de Cannes à 2 voies étroites avec des accidents quasi quotidiens, notamment des 2 roues.
Le projet de ligne nouvelle est une magnifique occasion pour rendre le bord de mer aux piétons et aux cyclistes en enterrant les voies ferrées là où elles longent la mer plutôt qu'en créant une nouvelle voie aérienne !

Var , Toulon,

M. Genty

J'ai assisté hier 12 septembre 2019 à la réunion de concertation de Toulon Sainte Musse.
Des informations satisfaisantes, de beaux dossiers, des projets d'amélioration des circulations des trains à La Pauline, plus de trains du quotidien, de nouvelles gares, tout cela est bien.
Je ferai cependant deux remarques. D’abord, je ne peux pas m'empêcher de regretter l'abandon de l'idée d'une ligne nouvelle pour TGV de Marseille à Nice en passant par Toulon (ou Brignoles ?). Cela aurait permis de convertir nombre de voyageurs auto et avion au train par l'amélioration importante des temps de trajet. C'était un des buts de cette LGV.
Le second point concerne les trains du quotidien. Leurs passagers sont nombreux aux heures de pointe certes, mais la capacité des trains est loin d'être saturée. J'y vois une raison, c'est la mauvaise qualité du service TER assez souvent. Trains supprimés, en retard, mal entretenus ,cela fait que le train n'est pas fiable , et que les voyageurs hésitent à lui faire confiance pour les déplacements quotidiens , en n'étant pas sûr d'arriver à l'heure au travail et aux rendez-vous .
Les bilans annuels par région du journal La vie du rail montre que PACA (SUD) est en queue de la liste pour la qualité du service TER. Exemplarité à prendre en Alsace et en Bretagne. Alors je veux bien que l'on fasse des efforts financiers pour améliorer l'infrastructure et les fréquences des trains, mais il faudrait aussi faire un effort du côté des acteurs professionnels que sont les cheminots. Il serait temps de cesser les arrêts de travail intempestifs ou programmés comme au printemps 2018, et que le syndicalisme cheminot prenne conscience que la réussite du transfert modal vers le rail passe aussi, et même surtout, par la qualité du service de transport, et surtout sa fiabilité. Il y a là une piste à creuser en complément des investissements, pour réussir pleinement le succès des trains du quotidien, et des autres trains aussi, y compris bien sûr les TGV.

Alpes-Maritimes , Théoule-sur-Mer,

J. Rémond

Bonjour,

Abonne depuis peu sur la ligne MANDELIEU la NAPOULE Menton, je me permets de vous contacter afin de vous faire part de mon exaspération d
Sur l’état Déplorable des abords des gares notamment sur les environs de Nice Riquier/ Centre/ Ville mais surtout celui de Cannes Cagnes sur Mer Antibes

Que dire des espaces tagues de la végétation non entretenue qui devrait être mise en valeur par une taille et un nettoyage 
Les abords des gares s’apparentent davantage à un cloaque qu’une image carte postale de la Riviera !
L’envers du décor de cinéma alors que ce trajet est régulièrement emprunté par des touristes 
A quand une prise d’initiative concrète pour valoriser en dehors des gares elles même les environs délaissés depuis des années avec une végétation couverte de ronces et jonchées de déchets !
Votre monopole touche à sa fin
Cette immunité du service public ne dupe plus les usagers
Vous avez toutes les chances pour embellir et rendre plus agréable le voyage en train pour le plaisir des yeux et non de leur agression par un manque d’entretien évident !
Je compte sur votre pragmatisme et non plus sur les effets d’annonces et de communication mensongère 
Merci

Var , Toulon,

M. Genty

Je viens de donner mon avis favorable au projet LNPCA ,comme voyageur avec le train et en particulier en TGV. Je souhaite que mon avis soit publié dès que possible sur votre site "avis", car j'y découvre beaucoup d'opposants, et donc mon avis doit aussi figurer. Merci ,salutations et vive le TGV !

Var , Toulon,

M. Genty

J'ai lu les documents du projet LNPCA . Je suis favorable aux travaux pour améliorer l'existant de cette ligne de 150 ans entre Marseille et Nice via Toulon . Mais il serait bien de passer du XIX° siècle au XXI° avec une ligne nouvelle pour les TGV , qui ne demandent qu'à rouler à 300-320 km/h entre ces villes alors qu'actuellement ,au mieux c'est la moitié ,quand ce n'est pas beaucoup moins dans l'Estérel où les trains ne roulent pas plus vite qu'il y a un siècle ,en raison de la sinuosité de cette partie de ligne . . Cela ferait considérablement diminuer les temps de trajet ,et le transport ferroviaire entre ces villes et vers la France entière deviendrait très attractif , conduisant à un surplus de voyageurs dans les trains ,comme cela s'est constaté après la mise en service des autres lignes de TGV . Et ce qui est très important aujourd'hui pour la protection de notre environnement ,c'est que ces voyageurs supplémentaires dans le train étaient auparavant des automobilistes ou des passagers avions . Et comme le TGV ne produit pas de CO2 dans son emploi ,c'est autant de gagné pour la Planète .
Alors oui à une ligne complète de TGV entre Marseille et Nice via Toulon, et dès que possible !

Alpes-Maritimes , Cannes - La Bocca,

Y. Le Maillot

Bonjour,
Propriétaire d'un appartement à la Résidence Montmajour à Cannes depuis 3 ans, j'ai pris connaissance de ce projet qui va se concrétiser par une troisième voie de chemin de fer empiétant d'une vingtaine de mètres sur le jardin arboré peuplé d'essences rares. Toutes les résidences situées le long du boulevard de la mer vont ainsi voir détruite cette "coulée" verte , avec ses arbres, ses jardins . La bétonisation qui va en résulter - outre les risques d'innondation accrus, la destruction des arbres qui absorbent le gaz carbonique - me parait totalement incongrue en cette période de réchauffement climatique. La dévalorisation de la résidence sera la deuxième conséquence et le bruit la troisième. Je réclame une étude d'impact de ce projet - comme le prévoit la loi et souhaite que le tracé soit revu - conformément à l'ancien projet qui devait partir du Muy en passant par Sophia Antipolis.
Cordialement

Alpes-Maritimes , Cannes,

C. Catalanotti

Bonjour,
Nice au bout du monde, 3h30 pour relier aix en Provence en train alors que seulement 1h30 en voiture, pour être à Paris le matin, 2 choix, partir là veille et payer une nuit d’hôtel ou prendre la voiture et prendre le train à Aix... pas étonnant que l’aéroport de Nice fonctionne à plein
Cordialement

,

Les opposants au projet de la ligne nouvelle de TGV 2019

Pour lire l’avis des "Opposants au projet de ligne nouvelle de TGV 2019" cliquez ici

Var , Toulon,

M. Genty

Pour lire l'avis de M. Genty, cliquez ici

Var , Toulon,

M. Genty

Bonjour Monsieur,

 

voici un avis concernant la LNPCA  , je réagis après avoir lu beaucoup d'avis d'opposants dans la presse  .

Si vous pouvez faire figurer cet avis parmi d'autres avis , je veux bien pour nourrir le débat en cours .

 

A la rentrée vont reprendre les réunions d' information et de concertation à propos du projet ferroviaire en objet . J'ai bien l'intention d'y participer pour apporter mon soutien à la réalisation de ce grand et utile projet pour la Région .

 

En effet , actuellement , la liaison en Tgv entre Paris et Marseille se fait en trois heures pour plus de 700 km , mais il faut presque une heure pour moins de 70 km entre l'arrivée à Saint Charles et l'arrivée à Toulon ( pour les Tgv qui n'empruntent pas le tunnel des Chartreux) . Cela en raison du changement de sens de la conduite de la rame à Marseille et de la sinuosité de la ligne ancienne qui ne permet pas des vitesses élevées . Il est donc temps de passer du XIX° siècle au XXI° entre Marseille et Toulon avec la construction d'une ligne nouvelle où les TGV pourront utiliser toutes leurs capacités et rouler à au moins 300 kmh entre les deux villes.

 

Et la question de cette ligne nouvelle est aussi d'actualité vers Nice , pour réduire très sensiblement les temps de trajet pour les voyageurs . Cela rendrait le train beaucoup plus attrayant et nombre de ces voyageurs choisiraient alors le TGV plutôt que la voiture , le bus ou l'avion . L'expérience montre que toutes les lignes TGV mises en service dans toutes les directions du Pays ont conduit à cette évolution . Ligne Sud-Est Paris Marseille et Montpellier puis l'Espagne , Nord vers Lille ,la Belgique ,la Hollande et l'Angleterre , Ouest vers la Bretagne , Est vers Strasbourg et l'Allemagne ,et Sud-Ouest vers Bordeaux  et Toulouse . Ajoutons la ligne TGV  Alsace -Bourgogne . Partout , c'est le succès et la satisfaction des élus et des voyageurs , et cela depuis la première ligne en 1981 .

 

Et voilà qu'en Provence-Côte d Azur , des oppositions fortes et anciennes persistent contre la construction d'une ligne nouvelle de Tgv entre Marseille et Nice , voire vers l'Italie pour une liaison Sud à grande vitesse depuis l'Espagne. Je ne comprends pas cette attitude de blocage du projet , qui partout ailleurs était souhaité pour améliorer les conditions des déplacements . Des écologistes veulent moins d'avions , de bus et de voitures sources de pollution , moi aussi bien sûr ! Mais comme on n'empêchera pas les voyageurs de vouloir venir dans la plus belle et agréable région de France , il faut bien envisager un moyen de transport de substitution , avec le minimum de nuisances pour l'environnement . Et ce moyen existe , et c'est précisément le train à grande vitesse qui roule à l'énergie électrique , ne produit donc pas de CO2 lors de son emploi , et demande pour sa ligne nouvelle à peine la largeur de deux voies d'autoroute seulement ( sans la bande d'arrêt d'urgence).

 

Il y a ensuite la question du prix de la construction de cette ligne nouvelle . Mais se souvient on du prix de la construction de la ligne du PLM actuelle ? C'était sans doute cher aussi , mais voila 150 ans que des trains y roulent et transportent chaque jour des milliers de voyageurs et des milliers de tonnes de marchandises , alors on peut considérer que l'investissement est amorti , depuis longtemps ! Il en sera de même pour la ligne nouvelle de TGV , c'est une construction pour un siècle et plus , comme la ligne initiale , un investissement pour le très long terme . Et cette construction permettrait de meilleures capacités pour les TER et le fret sur la ligne ancienne actuelle .

 

Alors il y a peut-être aussi des personnalités qui ont peur du progrès , qui veulent que rien ne change dans leur région , qu'il faut interdire ce qui est nouveau . Cela me fait penser à l'image que je souhaite mettre en illustration de ce texte ,où il y a presque 200 ans ,en 1829 , une association voulait interdire en France la locomotive mise en service par Monsieur Stephenson en Angleterre , capable de tirer pour la première fois de manière fiable des trains de voyageurs et de marchandises . On sait aujourd'hui ce que le chemin de fer  apporte de positif dans la vie de l'Humanité .

 

En voulant aujourd'hui interdire la construction d'une moderne ligne ferroviaire pour les Tgv entre Marseille et Nice , j'ai l'impression que s'expriment des esprits qui ont deux siècles de retard .

 

Cette ligne paraît d'autant plus nécessaire qu'il y a une tendance lourde vers plus de voyages par le train ,et en particulier le TGV . La Sncf annonce plus 7% de voyageurs cet été par rapport à l'an dernier , et les attitudes de refus de l'avion et report au rail des populations des Pays scandinaves pour des raisons écologiques sont de bon augure pour l'avenir du ferroviaire . Cette attitude a toutes les chances de se répandre ailleurs du fait de la prise de conscience de la nécessité impérative d' éviter une évolution dangereuse du climat de notre planète Terre . La Provence Côte d'Azur mérite une ligne nouvelle pour trains à grande vitesse entre ses grandes villes, pour y améliorer les temps de trajet et attirer ainsi plus de  voyageurs qui délaisseront d'autres moyens créant  plus de nuisances  pour l'air de la Région Sud .

 

Alors , rendez vous aux réunions de concertation sur le sujet , et vive le TGV !

 

Maurice Genty , voyageur ferroviaire à Toulon . 

 

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :