Vos avis

Retrouvez sur cette page les avis nominatifs des internautes sur le projet. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l’aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Alpes-Maritimes , Le Cannet,

M. Gachar

Objet : Création d’un ouvrage dénivelé à la bifurcation de Cannes vers Grasse

Je me permets de vous faire part de mon expérience durant 5ans de 2013 à 2018. J'ai pris le train aller-retour Cannes Nice pour mes études universitaires pendant 5ans. J'ai donc pris le train quotidiennement aux grandes heures d'affluence. Je peux vous dire par expérience que les trains arrivaient de grasse le matin (entre 6h et 8h) à la garre de Cannes quasi vide et le soir (entre 17h et 19h) la grande majorité des voyageurs descendaient à Cannes ou bien avant, le train finissant son chemin vers grasse quasiment vide également. Quelle serait donc l'objectif de créer une voie supplémentaire pour faire passer plus train sur ce tronçon de voie ferrée alors que ce n'est certainement pas à ce niveau que les voyageurs rencontrent le plus de difficultés pour monter et trouver de la place dans les trains (contrairement aux gare de Nice ou Monaco par exemple).

Alpes-Maritimes , Cannes,

N. Garbay

Trajet du 04/10/19 de Cannes la Bocca à Agay 13h : train à l'heure, rame formée de 2 voitures.
Taux d'occupation 50%, 4 personnes montent dans le train à Cannes la Bocca, une dizaine à Mandelieu, 4 à Théoule, 0 à Anthéor, 2 à Agay.
C'est la 1ére fois de la semaine où il y a un peu de mouvements, sans doute des départs en we...

Alpes-Maritimes , Cannes,

N. Garbay

Trajet du 04/10/19 d'Agay à Cannes la Bocca 6h30 : train à l'heure, rame de 2 voitures, taux d'occupation de 5%. 2 personnes montent dans le train à Agay, 0 à Anthéor, 0 au Trayas, 0 à Théoule, 1 à Mandelieu.

Alpes-Maritimes , Auribieu-sur-Siagne,

P. Ranvoisy

Pour lire l’avis de Mr Ranvoisy, cliquez ici.

Alpes-Maritimes , Cannes - La Bocca,

A. Mariotat

Bonjour,
Nous sommes totalement contre ce projet d'emplacement de gare TER/TGV sur le site de SICASIL
Ce projet va complétement dénaturer la promenade BOCCA CABANA qui vient d'être terminée. D'autres part cela va être la source d'une multitudes de nuisances....bruit, trafic incessant, insécurité.
Les suggestions qui ont été faites lors des 2 dernières réunions de concertation ne sont pas représentatives de l'ensemble des riverains français et étrangers .qui n'ont pas été mis au courant de ce projet.
La SNCF dispose de suffisament d'espaces pour implanter cette gare où il y a nettement moins d'habitations.
Cordialement
A. Mariotat

Bouches-du-Rhône , Aubagne,

G. Peyre

La concertation doit porter sur tout le projet.
Or quel est le projet entre Aubagne et Toulon?

La plaine d'Aubagne sera-t-elle sacrifiée pour la LGV?

J'ai peur que oui et je crois que c'est pour cela que vous cachez ce projet destructeur de notre environnement.

JE REFUSE CETTE CONCERTATION TRONQUEE ET SAUCISSONNEE.

Geneviève Reynaud

Alpes-Maritimes , Le Cannet,

J. Lanteri

Il est vraiment dommage que ne soit pas envisagé la réalisation d'une ligne totalement en souterrain comme cela a été réalisé en Italie. Depuis les travaux, la ville de Sanremo par exemple a gagné une longue promenade (près de 30km) pour piétons et vélos, dans le calme au bord de mer. Les villes de la Côte et en particulier Cannes auraient profité de tels travaux permettant de réaliser voies piétonnes, espaces verts et/ou bien agrandissement des plages...Un tel projet aurait un coût important bien sûr mais il faut penser à long terme et laisser une belle réalisation aux générations futures plutôt que prendre des demi mesures.

Bouches-du-Rhône , Aubagne,

J. Reynaud

Je trouve inadmissible que l'ensemble du projet ne soit pas soumis à concertation et que vous procédiez à un saucissonnage.
Entre Marseille et Toulon, rien n'est indiqué.
Or, je pense qu'il faut partir en tunnel à partir de La Pomme ou de La Barasse vers le massif de Carpiagne pour faire ressortir la LGV à proximité de la gare de Cassis et repartir en tunnel vers La Ciotat.
Cela éviterait le tunnel dans la vallée de l'Huveaune, rejeté par décision ministérielle de cette année.

Mais j'aurai tendance à croire que vous voulez saccager notre plaine agricole d'Aubagne mais que vous n'avez pas le courage de le dire, que vous louvoyez pour nous mettre par la suite devant l'impossibilité de refuser.

Cette concertation n'est donc que de la poudre aux yeux : j'y suis donc fortement opposé et je vous demande de la reprendre en indiquant ce que vous prévoyez -et les alternatives possibles- tout au long du trajet ainsi que le phasage des différentes tranches.

Jean Reynaud
Docteur d'Université

Bouches-du-Rhône , Peypin,

R. Martini

Dans le cadre de la concertation sur le projet de ligne nouvelle Provence Côte d'Azur porté par la SNCF nous ne savons pas quel est le projet de parcours prévu entre La Penne et Toulon. Toutes les supputations sont possibles, mais la création d'une 4ème voie jusqu'à La Penne peut laisser augurer sa continuation vers Aubagne et la traversée de la plaine agricole.
S'il est normal que ce projet soit réalisé en plusieurs tranches, il est inadmissible que l'on ne sache pas, lors de la concertation, quel est le projet final sur l’ensemble du parcours.
Une véritable concertation sur tout le tracé est indispensable

Alpes-Maritimes , Antibes,

R. Quinton

Je suis étonné des récents "comptage de passagers" effectué sur la ligne littorale, en se restreignant aux petits trains desservant chaque petite localité de l'Esterel, et en globalisant les résultats à toute la ligne. Ces trains sont en effet peu nombreux et courts.

Mais
- quid de compter les passagers sur les trains + directs et davantage remplis entre entre St Raphael et Cannes ?
- Quid de compter les passagers sur les TER venant de Marseille ? Si tant est que cela soit possible car ces trains sont tellement remplis, au delà des 100% de place assises, que beaucoup de personnes voyagent debout, et qu'il serait difficile de circuler à l'intérieur des trains pour y compter les passagers. Une 7e voiture a par ailleurs été récemment ajoutée à ces TER intervilles
- quid de compter les passagers à bord des TGV ? Une double rame de TGV venant de Paris avec 600 à 1000 passagers à bord évite l'atterrissage de 3 à 4 avions, dont chacun appréciera les nuisances sonores et la pollution du bord de mer que cela engendre. Notons les impacts de la situations actuelles d'autant d'avions pour les riverains : particules fines de goudron/kérosène qui noircit les façades des habitations, les plages et les poumons. N'oublions pas les doses de radioactivité subie par les passagers en altitude dans un avion et dont la santé est bien mieux préservée quand ils peuvent prendre un TGV.
- quid de compter les passagers à bord des TER entre Cannes, Nice et Monaco? Les usagers doivent ils prendre en photo leur pénible condition de voyage pour témoigner à quel point les passagers y sont entassés ? Cannes centre ne pouvant pas être un terminus pour ces trains, ceux ci ont nécessairement pour terminus Cannes la Bocca ou Grasse, d'où les problèmes crées par la bifurcation de Grasse et la nécessité de la déniveler, comme cela s'est fait partout ailleurs en France pour développer des RER

Peut-on demander l'avis des usagers voyageant debout à bord d'un TER bondé Marseille Nice ? Quand celui-ci a un léger retard en arrivant dans le secteur de Cannes la Bocca, faute de dénivellation de la bifurcation de Grasse, ce TER est contraint de s'arrêter en pleine voie avant la bifurcation pour laisser descendre et monter les TER vers Grasse, pour ne pas mettre ceux-ci en retard, aggravant son propre retard de 5 minutes initialement à 30 minutes lors de son arrivée à Cannes. Chacun peut vérifier les statistiques publiques publiées en comité de ligne TER : les TER Marseille Nice ont la pire régularité de l'axe, et la bifurcation de Grasse est responsable d'une grande partie de ces irrégularités, tout comme la bifurcation La Pauline Hyères dans le Var, ou la bifurcation de Marseille-Chartreux dans les Bouches du Rhône.

- Pour permettre aux usagers du train de ne plus subir de retard excessif,
- pour enfin avoir un RER digne de ce nom sur la Côte d'Azur et diminuer la pollution et la congestion du trafic automobile,
- pour pérenniser la desserte ferroviaire de Grasse Mouans Sartoux et des quartiers nord ouest de Cannes et éviter la folie de fermer une ligne ferroviaire moins de 20 ans après le combat victorieux pour sa réouverture,
- parce que la réouverture de l'infrastructure Cannes Grasse avait bien pour objectif une ligne Grasse Nice Vintimille dans son intégralité,
- pour pérenniser les dessertes ferroviaires nationales de la Côte d'Azur et s'épargner des avions + nombreux,
==> je suis favorable aux travaux de dénivellation de la bifurcation de Grasse.

Parce que l'environnement et le cadre de vie des riverains est une préoccupation, je suis favorable à la variante qui diminuera les nuisances actuelles en enterrant le passage des trains les + nombreux St Raphael->Cannes et circulant actuellement sur la voie coté nord, la + proche des habitations, c'est à dire le "terrier Marseille Vintimille". C'est également la variante qui nécessite le moins d'élargissement des emprises ferroviaires, et qui préserve la possibilité pour l'avenir de train de fret sur la ligne de Grasse car l'avenir est à moins de camions sur nos routes.
Je suis également favorable à l'apaisement du boulevard de la mer et la réduction de ses nuisances et des besoins d'emprises routières sur la nature, en le réservant aux modes doux, non polluants et apaisés, avec accès voiture aux résidences maintenus par le nord.

Je suis également favorable aux autres aménagements de phase 1 et 2 du projet LNPCA, et que ceux-ci soient même réalisés le + vite possible : le vrai scandale étant de ne les programmer que pour 2033 ! Mais le + important d'entre eux pour l'avenir, l'intérêt général, l'environnement et la diminution des pollutions, est bien la dénivellation de la bifurcation de la ligne de Grasse (ainsi que les autres dénivellations des départements voisins)

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :