Vos avis

Retrouvez sur cette page les avis nominatifs des internautes sur le projet. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l’aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Bouches-du-Rhône , Marseille,

L. Chetrit (Société Ritchie)

Dans le cadre de la phase 2 du projet LNPCA, une entrée en tunnel est prévue au niveau de la zone d’activités de la Delorme afin de réaliser une gare souterraine à Marseille Saint-Charles.
Deux variantes sont proposées à la concertation, dont l’une qui permet de s’éloigner des bâtiments d’activités.
Cette variante dite « SUD » nous paraît préférable pour le secteur et les activités économiques présentes à proximité.

Alpes-Maritimes ,

Mme Petit

Dommage que l’ ex- projet LGV PACA soit définitivement abandonné. il est vrai qu’ il impactait des terres viticoles dans le Var.
Ce nouveau projet «  Ligne Nouvelle Provence Côte d’ Azur «  va lui impacter l’ environnement de sites magnifiques et créer de nombreuses nuisances auprès des riverains.
Il y a des solutions plus simples et moins coûteuses particulièrement sur la Bocca, en particulier resituer la petite gare afin qu’ elle puisse accueillir les trains venant de Grasse.

Alpes-Maritimes , Cannes - La Bocca,

X. Coromines

La gare TGV/TER à Cannes la Bocca est un projet important pour le développement du transport ferroviaire dans nos agglomérations largement saturées.
Le choix d'implantation du SICASIL est opportun car l'accès à la gare ne surchargera pas le centre de la Bocca.
La bifurcation "Cannes/Grasse" doit être réalisé dans la mesure du possible avec un tunnel sur l'axe Marseille/Menton afin d'impacter au minimum les riverains.
Toutes ces améliorations aurons des conséquences positives pour l'avenir.

Bouches-du-Rhône , Marseille,

A. Bruno

Bonjour je souhaite donner mon avis contre ce projet qui na poir but que de détruire un quartier terrain de boule parc pour enfants ou nous les locataires nous avons eu aucunes réponse du remplacement de ces lieux de vie. Les hlm la blancarde sont contre du fait pout faire cette ligne il faudrait détruire olus de 230 arbres super pour l écologie les nuisances sonores et puis le plus important les vibrations a l heure ou Marseille s écroule déjà est ce judicieux de faire une ligne de train à 14 mètres des habitations ma foi je ne pense pas mais peut-être voulez vous mettre en péril des vie humaine au seul but de faire voyager d autres vies humaines je ne comprends pas vôtre but .nous marseillais n avons pas bien compris pourquoi et quoi cela va aider Marseille.... mettre en danger des habitations lever un club de boule et supprimer un parc d enfants arborés détruire également les jardins potagers et bien est ce vraiment nécessaire..... je suis pour le progrès mais la ca na aucun intérêt pour personne ... contre ce projet

Alpes-Maritimes , Biot,

A. Margolis

Je souhaite dénoncer le coût financier exorbitant de la boucle prévue à Sophia-Antipolis. La rentabilité de ces travaux est très loin d'être assurée.
Il est clairement établi que cela n'amènera pas une diminution du trafic routier dans cette zone, bien au contraire.
Le coût environnementale des travaux sera lui aussi colossale.
Le train est une solution du passé, pour des courtes distances.
Car la population de cette zone est très morcelée.
Pensez à ce qui pourrait être fait en termes de mobilité de proximité avec 4 milliards d'euros !

Alpes-Maritimes , Cannes,

C. Albano

Messieurs,
Ne vous étonnez pas, que cette énième version du projet LNPCA suscite colère & indignation ;
Concernant les Alpes Maritimes l’appellation LIGNE NOUVELLE me semble une imposture : ou est la ligne nouvelle qui devais traverser l’ouest des AM à MOUANS-SARTOUX en souterrain et sortir à SOPHIA-ANTIPOLIS ; le projet a-t-il lui aussi été enterré.
Lorsque les permis de construire du KERKYRA & du MONTMAJOUR ont été accordés , en 1974/1976, la ligne CANNES-GRASSE était a l’abandon . Quel manque de « vista » ! GOUVERNER C’EST PREVOIR cette maxime ancienne semble ignorée de nos dirigeants !
Je ne revient pas sur les conséquences de ce funeste projet concernant le littoral Cannois :dégradation de notre environnement, nuisances sonores a 25m de nos balcons, pylônes à haute tension menaçant notre santé, dévaluation de nos biens immobiliers déboisement d’arbres centenaires.
Pour rester positif, s’il s’avère que l’intérêt public nécessita de tels bouleversements, il me semble , à l’examen des documents qui nous ont été communiqués, que la solution 2 – le passage de la ligne MARSEILLE – VINTIMILLE en terrier - soit la solution qui impactera le moins nos immeubles et notre environnement.
Courtoisement,
Claude ALBANO

Alpes-Maritimes , Cannes - La Bocca,

C. Pellegrin

Bien que j'aie quelques doutes sur l'utilité de donner mon avis, je veux juste dire que ce projet de ligne nouvelle est pour moi une aberration totale, tant d'un point de vue environnemental que financier, compte tenu de l'impact que cela aura sur notre environnement et nos budgets.
Par contre une amélioration du réseau ferroviaire de proximité serait un vrai projet constructif et utile. Il est vraiment navrant de constater que les instances de décision n'entendent pas la voix de la logique.
Une gare à Cannes la bocca SICASIL pourquoi pas, sans pour autant supprimer celle du centre ville de la Bocca. La construction d'une 3ème voie est complètement anachronique compte tenu des préoccupations environnementales. Il manquera forcément de terrains pour aménager les parkings nécessaires aux usagers pour prendre leur train.
Puisqu'il paraît que la bifurcation Grasse-Cannes est la cause des désordres sur la ligne principale, la proposition d'un arrêt en gare de Cannes la Bocca pour les passagers semblent cohérente. Si la SNCF fait son métier et installe des correspondances courtes, les passagers pourraient reprendre un train plus rapide (sans arrêt à toutes les gares) depuis la Bocca vers Nice ou Marseille.
Notre région touristique mérite un environnement agréable et harmonieux. Supprimer des espaces verts, couper des arbres centenaires pour ajouter encore du béton ne me semble pas idéal. L'argent économisé par la non construction de cette 3ème ligne pourrait servir à embellir la ligne actuellement abominable, à changer les rails pour de plus silencieux ainsi que des wagons absolument hideux et bruyant.

Bouches-du-Rhône , Marseille,

D. Gouirand

Contre le projet pas ecologique lorsque qu on sais que plus de 200 arbres pourrais etre detruit les nuissances sonores non legale la destruction de club de boule du parc d enfants lieux de vie de tout un quartier ... et un train a 14 metres des habitations honteux contre

Var , Toulon,

M. Genty

J'ai assisté à la réunion de bilan de la concertation à Toulon sainte Musse ce 15 octobre 2019 .
Comme Monsieur le Garant de la concertation , je me réjouis du dialogue paisible des réunions . Mais comment s'en étonner , puisqu'on a évacué le cœur du projet qui envisageait une ligne nouvelle pour le TGV entre Marseille et Nice en passant ou pas par Toulon !
Ainsi les associations "Stop TGV" n'ont plus de raison de protester contre le projet de phases 1 et 2 .
Heureusement , les documents distribués indiquent toujours "ligne nouvelle Provence Côte d'Azur" , et le président de l'association "Départ" , favorable au projet compet , a justement rappelé que les phases 3 et 4 ne sont pas oubliées . Alors le projet de LNPCA reste ouvert .

Bouches-du-Rhône , Marseille,

M. Guieu

J'habite à la Blancarde et suis concernée par cette 5eme voie qui va passer à ras de mes fenêtres avec toutes les gênes qui ça va occasionner notamment les nuisances sonores, la pollution, plus de végétation( 150 arbres vont disparaître) plus de parking moi même ainsi que tous les résidents allons vivre un enfer. JE SUIS TOTALEMENT HOSTILE A CE NOUVEAU PROJET.

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :