Vos avis

Retrouvez sur cette page les avis nominatifs des internautes sur le projet. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l’aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Alpes-Maritimes , Levens,

S. Coromines

Trains en retard, agglutinés comme des moutons... jusqu'à Monaco

Var , Le Castellet,

C et MC. Buisson

Une enquête publique pour le Scot Provence Méditerranée révisé, vient d’être lancée, auquel il serait important de participer.


Vous avez plusieurs possibilités :

  • soit consulter le dossier et faire vos commentaires sur le registre d’enquête publique dans chaque mairie à partir du lundi 20 mai jusqu’au 14 juin 2019
  • soit par voie postale adressée à l’attention de Monsieur le Président de la commission d’enquête, syndicat mixte du Scot Provence méditerranée CS 40537- 83041 Toulon Cedex 9
  • soit par courrier électronique envoyé à : enquete-publique-1261@registre-dematerialisé
     

Le SCOT (schéma de cohérence territorial) est un outil de conception et de mise en œuvre d’une planification stratégique intercommunale dans le cadre d’un projet d’aménagement. Il détermine en autre, les orientations générales de l'organisation de l'espace, la valorisation des paysages, la préservation des sites naturels, agricoles et forestiers.


Il assure la cohérence de l’ensemble des orientations arrêtées dans ces différents domaines.
Dans le dossier ci-joint, le Collectif Stop LGV Sud sainte Baume, a noté plusieurs points intéressants, notamment sur la préservation des espaces naturels et agricoles ainsi que de la préservation des cours d’eau ou des corridor écologiques ( pages 8-10-11-14-15) , mais également un chapitre sur les espaces constituant des sites d’intérêt paysagers spécifiques (page 16-17) et sur les transports en commun pour les villes n’ayant pas de transport ferroviaire ( page 64 et 65) ainsi que l’aménagement des aires de covoiturage.


Nous vous proposons une idée directrice pour vous en inspirer.


Monsieur le commissaire enquêteur.


J’ai étudié le projet de Scot et je voudrai vous faire part de mes commentaires sur plusieurs points :


1) Je suis tout à fait d’accord pour la préservation des espaces constituant des sites d’intérêt, des paysages spécifiques et remarquables qui sont sensibles et qui sont à préserver comme l’indique la charte du Parc Naturel Régional de la Sainte Baume.
Préservons également le vallon du Destel et ses sources qui alimentent de nombreux villages, mais aussi les gorges d’ Ollioules, le Cimaï et St Anne d’Evenos.


2) Afin de limiter l’utilisation de la voiture, la création des lignes secondaires de bus, entre les villages ou les territoires voisins (Bouches-du-Rhône, Moyen Var,...) ainsi que du plateau de Signes, permettrait de désenclaver ces secteurs qui n’ont pas de transport ferroviaire.
L’aménagement d’aires de stationnement pour co-voiturage (le Beausset) ou l’agrandissement de celle existant (la Cadière) ainsi que la mise en place de navettes entre les villages et les gares de Bandol, St Cyr et autres est souhaitable pour une majorité d’utilisateurs de la ligne Toulon-Marseille qui trouvent difficilement des places de parking auprès des gares.


3) Enfin, le développement du RER Toulonnais, permettra une meilleure connexion entre les villes
Toutefois, malgré toutes ces belles propositions auxquelles j’adhère, le Conseil Régional souhaite une réalisation accéléré de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur et la considère comme une priorité majeure pour offrir de nouvelle capacité de développement en transport ferroviaire, à la fois pour les trains du quotidien et pour le désenclavement de l’Est de la Région.
A quoi servira cette ligne qui fera double emploi avec la mise en place du RER, du développement des bus, des parkings de covoiturage et ceux des gares.


Ou sera la préservation de nos paysages et de l’eau, comme vous le suggérez, lorsque la SNCF construira un tunnel sous les gorges du Destel. Ce dernier détruira ou détournera les sources, comme l’ont expliqué de nombreux géologues indépendants.


Ensuite, les habitants qui jusqu’à ce jour, pouvaient admirer de magnifiques paysages provençaux, pourront regarder avec les touristes, les viaducs et les remblais de cette ligne et profiteront des autres nuisances esthétiques et sonores.


Je suis donc opposé à la construction de cette ligne ferroviaire qui ne servira qu’aux grands groupes de travaux publics et non aux habitants qui pourtant la financeront.


La remise en état de la ligne Carnoules-Gardanne serait plus utile, plus rentable et moins coûteuse.

Var , Toulon,

S. Doussot

Bonjour,
L'amélioration du temps de parcours TGV entre Nice et Paris ne devrait pas passer par Toulon et Marseille mais par Aix TGV.
Pourquoi ne pas construire une nouvelle voie qui longe l'autoroute A8 ?
NICE-CANNES-SAINT RAPHAEL-LE MUY-BRIGNOLES-AIX-PARIS
NAVETTE TER TOULON-BRIGNOLES.
Salutations cordiales.
S.D

Alpes-Maritimes , Biot,

A.Trottereau

Bonjour, il faudrait dater vos documents avec l'année ! Il est difficile de savoir si on consulte la dernière version. Le mieux est de mettre la date jour, mois et année dans le lien, cela évite toute méprise. Merci

Var , Toulon,

P. Becquart

Bonjour

Ce serait mieux de faire passer la Nouvelle Ligne sur l'axe Aix - St Maximin - Le Luc.

Etant donné :
1/ la saturation du bord de mer autant en habitants qu'en trains
2/ le besoin de transport écologique entre Barcelone et Milan
3/ la nécessité d'un transport rapide entre Bordeaux et Nice
4/ le désengorgement de la côte varoise qu'apporterait un direct Marseille - Nice
5/ la rapidité d'accès en voiture de Toulon à St Charles, Aix TGV ou une éventuelle gare au Luc
6/ l'illogique de voir les futurs TGV Barcelone <--> Gênes traverser Toulon sans s'arrêter
7/ la logique de concentration des nuisances d'une ligne ferroviaire et de l'autoroute A8

L'intérêt de faire passer la Nouvelle Ligne sur l'axe Aix - St Maximin - Le Luc apporterait aussi un développement autour d'une gare décentralisée à l'intérieur des terres comme à Amiens ou Aix TGV.

Merci pour votre travail
Salutations

Bouches-du-Rhône , Marseille

Anonyme

Le Talus est important pour moi car c'est un lieu atypique. C'est une ferme pédagogique dans mon quartier où je vais acheter mes légumes. C'est un lieu d'échanges, de convivialité. Ce sont des lieux rares et à préserver obligatoirement.

Je vous demande donc de déplacer le lieu d'implantation de la base de chantier, permettant de préserver la dynamique sociale et environnementale du projet Le Talus.

Var , Cuers

F. Le Ru

Madame, Monsieur,
Une seule question : parmi les orateurs, qui rentre en train ? Personne, hélas.
Or, les 100 000 usagers de TER en PACA souhaitent du concret.
A savoir : un seul train toutes les 30 mn de Marseille à Menton.
+ P : Ponctualité
+ A : Accueil avant l'embarquement et information
+ C : Contrôle (les trafics explosent)
+ A : Annonce des correspondances
C'est tout. Excellente réunion publique de clôture à 19h00 qui illustre hélas le décalage des organisateurs de cette rencontre avec la vraie vie des usagers de trains.
Au plaisir de vous lire votre compte rendu. Bien cordialement.

Fabrice Le Ru

Bouches-du-Rhône , Marseille

M. Eon

Bonjour,
Je souhaiterais partager mon désaccord pour que la ferme le Thalus soit endommagée. Je suis contre votre projet LNPCA

Bouches-du-Rhône , Marseille

N. Bordier

Bonjour,
J'ai appris que vous aviez le projet d'utiliser le terrain où l'association d'agriculture urbaine "Le Talus" est implantée afin de l'utiliser comme espace de gestion du chantier. Cet acteur dynamique pour le quartier, dans une zone sur laquelle il n'y avait rien, a réussi à tisser du lien avec les habitants, à créer un terrain productif au niveau agricole à la force de leurs bras et de leurs convictions, à initier une dynamique sociale, pédagogique, environnementale importante pour les écoles du quartier, la cité d'Air Bel, les habitants de Marseille engagés pour protéger leur environnement. Cette initiative a d'ailleurs un très bon écho dans les médias. C'est aussi un lieu de vie et d'activités avec des professionnels qui interviennent, des agriculteurs qui distribuent leur production bio et locale, des enfants qui viennent avec leur école. Tout ce qui a été construit devrait être détruit pour servir de base à un chantier temporaire ? Pour donner du sens à votre action, je vous demande donc de déplacer le lieu d'implantation de la base de chantier, permettant de préserver la dynamique sociale et environnementale du projet Le Talus.
Cordialement

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :