Vos questions

Retrouvez sur cette page les questions posées par les internautes et les réponses apportées par le maître d'ouvrage. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l'aide du menu déroulant, la thématique qui vous intéresse.
Var , Le Beausset ,

Question

Pourquoi un projet si coûteux et pharaonique en période de crise financière et à un moment où l'on s'interroge sur une croissance plus raisonnée ? Je m'explique: le transport routier, et donc autoroutier va subir, sûrement plus rapidement que le calendrier du projet présenté, de profondes transformations: l'abandon des énergies fossiles, une nouvelle génération de véhicules auto-pilotés et autonomes, avec des vitesses régulées automatiquement et des voies réservées au transport en commun, vont faire évoluer l'offre et voir naître l'équivalent de véritables "trains autoroutiers". De plus, l'impact environnemental est sous-estimé (nuisances durant les travaux et en fonctionnement, nappes phréatiques, écosystèmes, consommation de béton et donc de sables devenant rares, zone d'habitat, zones agricoles,...) et dissimulé derrière l'argument "massue" du déploiement d'un "RER" côtier sur le site de l'ancienne voie. Le projet "Ligne nouvelle" est une vaste opération de lobbying politique et industriel, destiné à favoriser des entités économiques et financières qui n'ont que faire du bien commun, ainsi qu'à satisfaire des forces politiques locales et nationales au libéralisme rétrograde. Je le précise à nouveau, il ne s'agit pas d'un plaidoyer pour une décroissance, mais de la recherche d'une prise de conscience des vrais enjeux, qui ne peuvent se résumer à un gain de temps entre Paris et Nice, ni à une pseudo ouverture sur le reste de l'Europe. J'espère que mon propos pourra être publié in extenso.

Réponse

Bonjour, 

Suite au choix de la navette toulonnaise à Saint-Cyr-sur-Mer acté lors du Comité de Pilotage du 7 janvier 2021, la navette permettra la desserte de 2 trains supplémentaires à Bandol entre Saint-Cyr et Carnoules.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Var , La Farlède ,

Question

Pourquoi la gare de La Farlède n'est pas réouverte? Elle déservirait les communes de La Farlède et Solliès-ville (entre 10 et 15 000 habitants), ainsi qu'une zone industrielle, pour les personnes qui se rendent en transport en commun sur leur lieu de travail. Je tiens à préciser que le RER en région parisienne a des stations aussi rapprocher que les gares de La Pauline et celle de La Farlède.

Réponse

Bonjour,

Le projet de LNPCA de désaturation du nœud ferroviaire vise à favoriser les déplacements du quotidien avec un effet sur la saturation routière. Il n'est pas prévu dans le cadre du projet LNPCA la réouverture de la gare de la Farlède. Cette question relève aussi de l'autorité organisatrice des mobilités (la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur).

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Région , Banne ,

Question

Bonjour
Ma question concerne les fonctionnalités du plan de voie des gares terminus de l'Ouest Toulonnais.
La géométrie des voies et l'implantation prévue des voies ferrées (en impasse), des aiguillages (6) et des quais (implantés entre voies principales et terminus) impliquent que les voyageurs montants dans ces gares terminus utiliseront l'un ou l'autre quai en fonction de la voie de départ du train. Pas très pratique même si la signalétique palliera cette incertitude.
Vu le plan de voie prévu, pourquoi n'avoir pas envisagé 3 quais dont un quai central affecté aux navettes ? (les 2 autres quais seraient alors établis à l'extérieur des voies). Les voyageurs des navettes auraient alors simplement à monter à droite ou à gauche en fonction du train partant le premier. Cette disposition aurait l'avantage de faciliter la construction de le gare puisque le tracé des 2 voies principales ne serait que très peu impacté.
Une autre possibilité est de raccorder au delà des quais, moyennant une aiguille supplémentaire, les 2 voies en impasse pour y implanter une voie unique commune en impasse. L'avantage est d'offrir une impasse de retournement permettant d'affecter en permanence une voie à l'arrivée des navettes, et une autre à leur départ, les trains utilisant alors le tiroir commun à des fin de retournement.
D'autres possibilités de plan de voies permettant des simplifications et une réduction du nombre d'aiguillages seraient aussi possibles (par exemple: supprimer les branchements croisés d'avant gare pour les remplacer par un raccordement du tiroir unique aux voies principales en arrière gare, ce qui apporterait une grande souplesse d'exploitation en cas de perturbations; ...)
D'où ma question, quelle justification au plan de voie choisi et promu dans le dossier ?
Merci pour votre réponse.
Cordialement
Yves Boutry

Var , Saint-Cyr-sur-Mer ,

Question

J'ai l'impression en lisant les avis que les saint cyriens veulent que la gare soit à sanary, et que les habitants de sanary veulent que la gare soit à stcyr. J'en déduit que personne ne veut de cette gare. Alors pourquoi ne pas abandonner le projet?
Pour les deux villes, il entraînerait plus de nuisances que d'avantage. La ligne actuelle fonctionne très bien et ce serai un gouffre financier à long terme, qui dénaturerai ces deux villages. Cela entraînerait des expropriations et des pertes de terrains agricoles, qui sont l'une des fiertés de notre région.

Réponse

Bonjour,

Aujourd'hui une majorité des avis se sont exprimés en faveur de la gare à Saint-Cyr-sur-Mer. Le comité de pilotage du 7 janvier a retenu cette proposition.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Alpes-Maritimes , Cannes ,

Question

Pourquoi la création d'une gare à Cannes marchandises ne serait pas compatible avec le maintien de la gare Canne La Bocca pour des trains locaux ?

Est-ce que la nouvelle Gare à La Bocca est aussi prévue pour les TGV , la gare Cannes centre étant trop petite.

Réponse

Une réponse sera apportée prochainement par le maitre d'ouvrage.

Var , Ollioules ,

Question

Bonjour, je vous fais part ci-dessous d'une suggestion et d'une question relatives à l'évolution des flux induite par l'ouverture du nouvel échangeur autoroutier d'Ollioules/Sanary le 21 décembre prochain. Bien à vous.

L’ouverture du nouvel échangeur autoroutier A50 d’Ollioules/Sanary est annoncée pour le 21 décembre. Il est situé à environ 500m de la gare d’Ollioules très facile d’accès.

La plupart des usagers de la St Baume Sud emprunte les TER à St Cyr ou Bandol pour se rendre vers l’agglomération Toulonnaise. Ce nouvel accès gratuit devrait impacté pour partie la répartition des flux de déplacement au bénéfice de l’attractivité de la gare d’Ollioules qui dispose de parking plus commodes (accès coté nord et sud) et plus vastes (350 places). A titre d’exemple un usager du Beausset a les alternatives suivantes en fonction du temps de trajet plus ou moins long selon son choix de gare.

Bandol : 15’/10,2 km via D559B, coût supplémentaire TER Bandol /Ollioules.

St Cyr : 16’/13,6 km via A50, péage gratuit, coût supplémentaire TER St Cyr /Ollioules.

Ollioules/Sanary avant le 21/12 :19’/15,9 km via A50 (sortie 13 la Seyne /Ollioules), péage Bandol 1,40 €.

A partir du 21/12 avec le nouvel échangeur à proximité, la gare d’Ollioules /Sanary devrait être beaucoup plus attractive avec une distance réduite à 12 km environ, un accès plus direct et plus fluide pour un temps inférieur à 15 minutes (à jauger en temps réel).

Ma suggestion est la suivante :

Dans le cadre du projet de choix de la future gare terminus/origine ouest, il serait à mon avis opportun d’observer (sauf si vous l’avez déjà prévu) l’impact sur les flux d’usagers dans les gares concernées (taux occupation parking, montée /descente des usagers, nombre de billets ou autres données) particulièrement sur la gare d’Ollioules/Sanary.

Je vous laisse le soin d’en apprécier ou pas l’intérêt.

Une dernière question pour la route…et le train ! Avez-vous intégré l’impact de ce nouvel échangeur dans les données présentées sur l’évolution de la fréquentation des gares de l’ouest toulonnais notamment dans le diagramme de la page 7 des services offerts par la future navette) ?

Réponse

Bonjour,

Merci pour votre contribution. SNCF Réseau a bien intégré dans les hypothèses de son modèle de trafic ce nouvel échangeur routier d'Ollioules.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Alpes-Maritimes , Mandelieu-la-Napoule ,

Question

Bonjour,

Dans le cadre de la variante dite "Sicasil" de la gare de la Bocca, il me semble peu judicieux de prévoir un accès sud.
En effet le boulevard du Midi Jeanne Moreau est déjà à saturation une grande partie de l'année et tous les jours en début et fin de journée.
Il est par ailleurs vulnérable en cas de tempête.
On peut supposer que la gare TER créera un besoin important de stationnement à la journée avec un volume dépose-minute faible, tandis que la gare TGV, elle, créera une très forte demande de dépose-minute qui viendra s'ajouter aux besoins de la gare TER.
Par ailleurs, on peut supposer que la gare TER créera un besoin important de stationnement à la journée avec un volume dépose-minute faible, tandis que la gare TGV, elle, créera une très forte demande de dépose-minute qui viendra s'ajouter aux besoins de la gare TER.
Le rajout d'un accès de type "dépose-minute", qui est d'une manière générale très difficile à gérer (cf les aménagements successifs des zones de l'aéroport de Nice ou de la gare TGV d’Avignon pour n'en citer que deux) au sud va fortement impacter la circulation du boulevard du Midi, surtout si la phase gare TGV voit le jour alors que l'accès par le boulevard de la Roubine est beaucoup plus aisé/fluide.

L'accès sud est-il vraiment nécessaire, le bénéfice de cet accès n'est-il pas faible par rapport aux inconvénients qu'il va engendrer sur la circulation du boulevard du Midi ?
Un accès nord avec des stationnements de type dépose-minute et de type moyenne durée en souterrain ne suffirait-il pas ?

Réponse

Bonjour,

Nous vous remercions de l’intérêt que vous portez à la future gare de Cannes La Bocca.

Les études réalisées estiment le besoin de stationnement dit «longue durée» à moins de 200 places pour la future gare TER. C'est pourquoi un parking de 185 est prévu côté nord, sur l'avenue de la Roubine.

Des places de dépose-minute sont également prévues, 12 côté nord et 5 côté sud, ce qui montre bien l'importance plus importante accordée aux accès depuis l'avenue de la Roubine.

Les études réalisées n'ont pas mis en avant d'augmentation significative du trafic sur le boulevard du Midi, en lien avec la future gare TER.

La création d'un double accès à la gare répond également à une volonté de la Ville de Cannes de faciliter les traversées nord-sud des emprises ferroviaires, jugées trop peu nombreuses dans ce secteur.

En espérant avoir répondu à votre question.

Cordialement,

L'équipe projet

Var , Le Beausset ,

Question

Bonjour,
Combien ces études ont-elles déjà coutées ?
A-t-on une idée du coût prévisionnel des travaux pour cette ligne ?
Merci.
FF

Réponse

Bonjour, 

En 2018, le Conseil d'Orientation des Infrastructures (COI) a proposé une réalisation du projet en quatre phases. Les études se sont depuis concentrées sur les phases 1 et 2 en vue de préparer l'enquête publique sur ce même périmètre. 
Depuis ce nouveau phasage du projet, le coût des études et des concertations sur les phases 1 et 2 a été de 13 millions d'euros, pour un coût de projet estimé à 3,7 milliards d'euros aux conditions économiques de janvier 2019 (source dossier ministériel de 2020 suite à la concertation de 2019).

Concernant les phases 3 et 4 du projet qui sont planifiées à long termes, elles feront ultérieurement l'objet de concertations conformément aux demandes de la Commission Nationale du Débat Public (CNDP) et du ministre des transports. Ainsi, leur coût ne peut pas être défini précisément aujourd'hui. Le  rapport du  Conseil d'Orientations des Infrastructures (COI) de 2018 les  avait estimées a priori à 4 milliards d'euros pour la phase 3 et 6,4 milliards d'euros pour la phase 4, aux conditions économiques de janvier 2015.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement, 

L'équipe projet

Var , La Crau ,

Question

Bonjour;
Il y avait un projet de réaliser un passage automobile souterrain avant l'entrée de La Crau en venant de la Pauline ceci afin de délester le trafic automobile avant le passage à niveau de La Crau. En effet, le doublement des TER entre La Pauline et Hyeres entraineraient une multitudes de baisse de la barrière du passage à niveau, engendrant des bouchons.
Ce projet est il toujours d'actualité ?
Cordialement

Réponse

Bonjour,

La suppression du passage à niveau de La Crau ne fait pas partie du projet de LNPCA.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Région , ,

Question

Pour les RER franciliens, les annonces vocales sur les quais sont limitées à des annonces de sécurité ou à des circonstances particulières (perturbation de la circulation ferroviaire, etc.). Existe-il une réglementation qui interdirait un tel choix pour le "RER azuréen", et si oui, une exception à cette règle serait-elle possible? Merci par avance pour la publication de la réponse.

Réponse

Bonjour,

Effectivement, certaines annonces sont réglementairement obligatoires ou nécessaires, lorsque les trains passent sans s'arrêter ou en situation de trafic perturbé. Mais en milieu urbain, en région comme en Ile de France, la politique d’information des voyageurs s’appuie sur l’information visuelle en multipliant les écrans d’information et ne prévoit pas le recours à la diffusion d’annonces sonores.

En espérant avoir répondu à votre question.

Cordialement,

L'équipe projet

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :