Vos questions

Retrouvez sur cette page les questions posées par les internautes et les réponses apportées par le maître d'ouvrage. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l'aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Bouches-du-Rhône , Marseille ,

Question

Bonjour, j’aimerai savoir pourquoi vous ne créez pas une halte à Saint Barthélemy (13014)? Tous les matins et soirs nous sommes des dizaines à prendre le bus pour se rendre au centre ville : en TER on y serait en quelques minutes et dans des conditions plus agréables que dans un bus bondé. L’arrêt avait été supprimé a une époque où ce secteur était déserté : depuis 15 ans il y a un tas de résidences de standing qui ont été construites et il y a un très fort potentiel de passagers, passagers qui ne fraudent pas le bus et donc qui paieraient le train. Faites au moins un aller et un retour en heures de pointes, vous serez d’utilité publique, ce que nous reprochons à la SNCF parfois : ne pas penser à nous

Réponse

Bonjour,

Le projet LNPCA ne prévoit la réouverture de l'ancienne halte de St Barthélémy (ligne Paris Lyon Méditerranée).

La création de halte doit être un choix partagé entre les différentes collectivités et l'Autorité Organisatrice des Mobilités (Région PACA).

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Bouches-du-Rhône , Marseille ,

Question

J'ai envoyé le texte ci dessous en avis, mais en réalité je crois que c'est plutôt 3 questions : est-ce que l'alternative "utilisation du tunnel existant sous les Chutes-Lavie et aménagement Blancarde" a été sérieusement étudiée? Si non, pour quelle raison ne l'a-t-on pas étudiée ? Si oui, qu'est ce qui a conduit à l'écarter ? Où peut on trouver les études et dossiers relatifs à ce scénario ?
Salutations,
FW

*************************************************

Je suis complètement d'accord avec L. Laurent et son billet "non à la gare souterraine de Marseille Saint Charles". Ce projet à plusieurs milliard est pharaonique, il ne verra le jour au mieux que dans 15 à 20 ans alors que les besoins sont criants, il va générer des nuisances énormes, il va concentrer encore plus d'activité dans l'hypercentre déjà saturé.

Est-ce que l'alternative s'appuyant sur la Blancarde a été sérieusement étudiée? Quand je fais des recherches sur Internet je n'en ai pas l'impression.

Il existe un tunnel permettant d'éviter le cul de sac de gare Saint Charles, qui relie les voies arrivant du nord à celles partant vers l'est, passant sous les Chutes Lavie et par la Blancarde, donc a priori rien à creuser. La gare de la Blancarde actuelle est sans doute trop petite (pas assez de quais) mais en la décalant un peu en direction d'Aubagne il existe des voies de garages / des emprises SNCF qui pourraient certainement être valorisées sans avoir à raser d'habitations. Ou alors d'autres solutions (des quais superposés, avec certains souterrains ou en étage? ...) qui seront toujours moins coûteuses que celle actuellement envisagée à Saint Charles. Certes on s'éloignerait un peu de la gare Blancarde actuelle et de ses station de métro / arrêts de tramway, mais on peut imaginer d'installer de longs trottoirs roulants comme dans les aéroports (ou dans certains couloirs de métro à Paris) pour faciliter la correspondance des passagers entre le train et les transports en communs. Rappelons que la Blancarde est directement connectée à Saint Charles par le métro (moyennant un crochet par le vieux port).

L'argent économisé pourrait servir à réaliser rapidement les "sauts de moutons" (pour éviter les cisaillements sur le plateau de Saint-Charles) et les voies supplémentaires afin de faciliter la coexistence de lignes de RER omnibus / TER haute fréquence avec la traversée des trains grandes lignes ne desservant que les gares principales.

Merci de m'éclairer sur cette alternative.

Salutations

Franck Weltert

Question pour L. Laurent : est-ce que les partisans d'une alternative à la gare Saint Charles souterraine s'appuyant sur la Blancarde sont organisés pour se faire entendre? J'ai l'impression qu'à part vous qui avez publié votre billet ici et dans MarsActu, personne ne s'exprime sur ce qui me semble être une évidence. Merci de me contacter : fweltert@hotmail.com

Réponse

Bonjour,

Oui l'alternative du tunnel existant sous les Chutes Lavie et aménagement de Blancarde a été étudiée et écartée.

L'argumentaire que vous évoquez a été regardé par SNCF. L'insertion d'une gare à la Blancarde ne pouvait se faire qu'en souterrain pour un coût globalement équivalent à celui de Marseille St Charles.

En 2011, deux localisations de la gare nouvelle de Marseille avaient été envisagées : Marseille Saint-Charles ou la Blancarde. L’analyse multicritère conduite sur ces deux variantes fonctionnelles a contribué au choix du site de Marseille Saint-Charles.

La solution de la Blancarde présentait des contraintes de réalisation et des coûts comparables à la solution Marseille Saint-Charles, avec une desserte en transports en commun sensiblement équivalente. Elle présentait cependant trois faiblesses :

  • des correspondances de moindre efficacité entre les grandes lignes passant en souterrain et les trains régionaux en provenance ou à destination du nord-ouest (Martigues - Miramas - Aix) : des ruptures de charges auraient été nécessaires pour ces trajets ;
  • une divergence avec la stratégie urbaine retenue par les collectivités : affirmation d’un pôle principal au centre-ville (proche de Marseille Saint-Charles), peu de perspectives de restructuration d’ensemble du quartier de la Blancarde, etc. ;
  • une dégradation de la lisibilité de l’offre commerciale TGV, puisque Marseille aurait été desservie par deux gares différentes.

Vous pouvez retrouver les arguments de choix de la gare St Charles sur le site LNPCA dans le dossier ministériel de présentation de la Zone de Passage Préférentiel de phase 1 (Document de 2014 à consulter notamment aux pages 44, 70, 108, 121 https://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/sites/lnpca.fr/files/telechargements/medias/documents/lnpca_epeup_phase_1_dossier_ministeriel.pdf)

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Alpes-Maritimes , Le Cannet ,

Question

Pourquoi ne pas prévoir une navette tout simplement au lieu d'engager des travaux inutiles et très onéreux ?

Réponse

Bonjour,

Les trains empruntant la ligne Cannes Grasse sont des TER constitutifs d’un service qui se poursuit au-delà de Cannes en direction de Nice et de la frontière italienne. Sur ces sections, les taux de remplissage atteignent des niveaux très élevés, jusqu’à 96% en heure de pointe. La bifurcation de Grasse est actuellement une des principales sources de perturbation de la circulation des trains sur la ligne Marseille-Vintimille.

L’aménagement de la dénivellation va améliorer le quotidien non seulement des usagers de la ligne Cannes Grasse, mais surtout de ceux de la ligne littorale, grâce à une meilleure régularité et fréquence des circulations ferroviaires. En effet, la réalisation de cet aménagement et des autres aménagements entre Cannes et Nice vont permettre la mise en place de la navette azuréenne entre Cannes la Bocca et Nice, avec une offre de TER renforcée : 6 TER par heure et par sens (en heure de pointe) au lieu de 3 à 4 TER par heure et par sens (en heure de pointe).

La dénivellation de l’une ou l’autre des lignes a d’abord été envisagée en aérien, c’est-à-dire en créant un « saut de mouton » avec une ligne passant par dessus l’autre. Cette solution, moins couteuse que les solutions « en terrier » (c’est-à-dire avec une ligne passant sous l’autre), a cependant été exclue en raison de ses impacts urbains et paysagers.

Le coût des solutions « en terrier » présentées à la concertation en 2019 était inférieur de 20 M€ à la solution présentée en 2021 qui prend en compte les demandes de réduction des nuisances exprimées par les riverains.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Alpes-Maritimes , Cannes ,

Question

Si vous ne pouvez pas passer en souterrain, le projet sera-t-il abandonné ?

Réponse

Bonjour,

Vous parlez sans doute du passage de la voie nord de la ligne Marseille-Vintimille sous la ligne Cannes-Grasse. Les études réalisées ont confirmé la faisabilité de ce passage en souterrain.

Les objectifs de la navette azuréenne, avec l’augmentation du nombre de TER entre Cannes et Nice et l’amélioration des performances de la ligne (régularité, ponctualité) ne pourront pas être atteints sans la réalisation de cet aménagement.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Alpes-Maritimes , Cannes ,

Question

Les trains en partance de Grasse sont vides, comment comptez-vous les remplir ?

Réponse

Bonjour,

La fréquentation de la ligne Cannes-Grasse est en augmentation depuis le doublement des fréquences suite aux travaux réalisés en 2017.

En 2020, elle a ainsi été fréquentée par plus de 977 000 voyageurs.

Les trains empruntant la ligne Cannes Grasse sont des TER constitutifs d’un service qui se poursuit au-delà de Cannes en direction de Nice et de la frontière italienne. Sur ces sections, les taux de remplissage atteignent des niveaux très élevés, jusqu’à 96% en heures de pointe.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Var , Seillans ,

Question

Pourquoi aménager deux voies juste sur quelques mètres et repasser à une voie dès l'avenue Picaud franchie ?

Réponse

Bonjour,

Le montage horaire spécifique des circulations ferroviaires sur les lignes Cannes Grasse et Marseille-Vintimille répond à des objectifs de services exprimés par l’Autorité Organisatrice des Transports (la Région) et les Entreprises Ferroviaires (ex : SNCF Voyageurs) en termes de fréquence, d’horaire de passage et de politique d’arrêt des trains.

Pour permettre de répondre à ces objectifs de service, le doublement de la section de voie unique entre Le Bosquet et la bifurcation de Grasse est nécessaire.

Le passage à voie unique se situera après la gare du Bosquet au nord.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Bouches-du-Rhône , Marseille ,

Question

Pourquoi faire stopper les cultures bio du talus à Marseille?
Avec cet arrêt, des petits commerces qui vivent de ces cultures vont perdre un volume de vente qui leur permet de survivre à la fausse crise sanitaire inventée par le gouvernement.
Réfléchissez sur votre projet et revoyez le tracé, sans faire partir ce petit coin de campagne et surtout le maraîchage qui s'y trouve

Réponse

Bonjour,

SNCF Réseau a bien entendu la demande formulée par l'association du jardin du Talus et de ses différents membres et sympathisants. Elle étudie la possibilité de positionner ses installations de chantier sur un espace situé au sud des voies au PK 4,9 de la ligne Marseille-Vintimille.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Alpes-Maritimes , Cannes La Bocca ,

Question

Mes questions posées le 7 mars sont restées sans réponses sur la garantie par SNCF des répercutions sur les bâtiments pendant et après travaux à 27 mètres de MONTMAJOUR, sur le devenir des pylônes générateurs de bruit, le nombre de TER, les voies ouvertes à la concurrence et le bruit infernal du THELLO...

Réponse

Bonjour,

Les réponses à vos nombreuses questions qui nécessitent des expertises techniques sont en cours et nous vous assurons faire le maximum pour qu'elles soient publiées dans les meilleurs délais.

Cordialement,

L'équipe projet

Bouches-du-Rhône , Mimet ,

Question

Bonjour,
Je suis très favorable aux projets permettant de faciliter les déplacements en train beaucoup plus écologiques.
Cependant je comprends qu’à l’heure actuelle il est prévu d’utiliser les terrains du Talus comme lieu de stockage du chantier.
Il semble qu’il y ait d’autres alternatives possibles et je souhaiterais savoir pourquoi elles ne sont pas retenues à ce jour.
L’implantation d’une base de chantier temporaire et évitable, justifie-t-elle la disparition d’un écosystème vivant, fragile, et durable ?

Merci de votre réponse
Très Cordialement
Etu

Réponse

Bonjour,

SNCF Réseau a bien entendu la demande formulée par l'association du jardin du Talus et de ses différents membres et sympathisants. Elle étudie la possibilité de positionner ses installations de chantier sur un espace situé au sud des voies au PK 4,9 de la ligne Marseille-Vintimille.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

, Tafers ,

Question

Les projets d'aménagements de la SNCF sont légions, sans compter ceux d'améliorations et d'entretiens à venir. L'avenir promet (je l'espère) de nombreux changements et certaines de vos infrastructures seront rendues obsolètes par mouvements démographiques, changements de mode de vie, de législation ou bien de nouvelles technologies de transports…
A travers cela, je veux mettre l'accent sur le fait qu'avant de passer du projet à la réalisation, il faut se poser des questions. Et creuser les réponses que l'on y apporte.

Donc mes questions:
-Pensez vous que ce projet d'agrandissement vaut la peine de stopper le développement de la ferme urbaine Le Talus?

-Est-ce que ce projet est une solution constructive et optimisée dans une vision à 50 ans ?

J'attends des réponses argumentées même si les questions sont fermées.
Bonne journée.

Réponse

Bonjour,

SNCF Réseau a bien entendu la demande formulée par l'association du jardin du Talus et de ses différents membres et sympathisants. Elle étudie la possibilité de positionner ses installations de chantier sur un espace situé au sud des voies au PK 4,9 de la ligne Marseille-Vintimille.

En espérant avoir répondu à votre question,

Cordialement,

L'équipe projet

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :