Vos questions

Retrouvez sur cette page les questions posées par les internautes et les réponses apportées par le maître d'ouvrage. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l'aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Alpes-Maritimes , Antibes ,

Question

Ou peut on trouver l'étude sur l'impact écologique et environnemental de tout ces travaux et aménagement? Tout les documents a disposition parlent de la charte de respect de l'environnement. Par exemple, "limiter au mieux, si cela est possible". Aucun chiffre réel ni aucun impact concret n'est donne.

E.Lebiller

Réponse

Effectivement, les études du projet LN PCA sont réalisées dans le cadre de la charte de développement durable, accessible à l’adresse : http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/files/telechargements/medias/documents/sncf-lnpca-chartedd-a4-16p-pap-nocut.pdf.
Parmi les études d’approfondissement qui seront réalisées sur le tracé retenu à l’issue de la concertation, une étude d’impact sera effectuée. Celle-ci présentera notamment les résultats chiffrés des impacts précis du projet, ainsi que les mesures de réduction ou de compensation à mettre en œuvre. Elles ne sont donc pas encore réalisées à ce stade, mais devront l’être avant l’enquête d’utilité publique.

Alpes-Maritimes , Mandelieu ,

Question

Quel est le tracé pour l'esterel (secteur entre le muy et Mandelieu)? Ce n'est pas clair.

A.Estival

Réponse

La section que vous évoquez (entre Le Muy et Mandelieu) relève de la Priorité 2 du projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur, dont les études et la réalisation sont prévues après 2030 par Décision Ministérielle. Les aménagements et tracés de cette section ne sont donc pas encore étudiés par SNCF Réseau et donc, pas encore déterminés.
A ce stade et conformément à la décision du Gouvernement du 13 avril 2015, SNCF Réseau n’a en effet pas reçu le mandat d’étudier des variantes de tracés à l’intérieur de la Zone de Passage Préférentielle de Priorité 2. Celle-ci est consultable sur notre site Internet (http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/files/telechargements/medias/documents/decision_ministerielle_zpp_priorite_2_-_13_avril_2015.pdf ).

Cette décision ministérielle du 13 avril 2015 stipule que : « Les conditions de passage entre le lac de Saint-Cassien et la Siagne, relevant de la Priorité 2, ont été fixées dans le cadre de la décision ministérielle du 7 mai 2014 de façon à traiter globalement la problématique du franchissement de la Vallée de la Siagne. Je confirme cette décision validant l'option « G60 », prévoyant notamment la traversée du massif du Tanneron en tunnel et dont l'arrivée dans la Vallée de la Siagne est déterminée par la position de la gare de l'Ouest des Alpes Maritimes pressentie le long de l'autoroute A8, entre l'aire de service des Bréguières et le péage d'Antibes ».

Dans le cadre de la décision ministérielle de validation de la Zone de Passage Préférentielle de la Priorité 2 du 13 avril 2015, SNCF Réseau ne pourra commencer les études de variantes de tracés et de positions de gares de la Priorité 2 avant 2030. Avec la réalisation de ces études, une concertation publique sur les variantes de tracés et de positions de gare de la Priorité 2 permettra à tous de s’informer et de s’exprimer sur les propositions de SNCF Réseau.

 

Alpes-Maritimes , Le Bar sur Loup ,

Question

Aujourd'hui, à la moindre perturbation, Sophia Antipolis est complètement bloqué, en particulier le soir vers 18h. Pourriez-vous préciser en quoi les quelques personnes qui prendrons le train plutôt que la voiture (car seule une très petite portion des personnes desservies va changer ses habitudes), contrebalancerons positivement l'afflux supplémentaire de personnes qui se rendront à la gare pour y prendre le train, y déposer un proche ou y travailler?

P.Cart Granjean

Réponse

Les études de trafic réalisées montrent qu’à l’horizon 2040 (c’est-à-dire en tenant compte des différents projets de développement et d’aménagement du secteur), le trafic routier généré par une gare à Sophia représentera une augmentation locale du trafic sur la technopole de 0,6% le matin et de 1,8% le soir.  La circulation routière (en véh.km) sur l’ensemble de l’ouest du département diminuera grâce à la gare le matin (report modal) et sera stable le soir. En effet, les réseaux routiers seront toujours saturés (dès qu’ils ne le sont plus, les usagers reprennent la route).

Aussi, le principal bénéfice de la boucle ferroviaire et de la gare sera pour les usagers du train qui disposeront d’une alternative performante à la voiture et aux embouteillages.

Alpes-Maritimes , Cannes La Bocca ,

Question

Compte tenu du nombre croissant de trains, jusqu'à 8 TER/H et par sens (p.43), quel dispositif anti bruit prévoyez-vous pour les riverains de la ligne littoral ? (hors changement de rails et ballaste entre Antibes et Anthéor).

Tunnel bitube sur La Bocca : quelles conséquences pour les habitations pendant le percement ? (p.223) La circulation av. F. Tonner sera-t-elle impactée ?

Merci pour vos réponses.

N.Guyomard

Réponse

SNCF Réseau est conscient de l’ensemble des contraintes générées par l’augmentation du trafic ferroviaire sur le territoire, et notamment en matière de nuisances sonores.

Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur est conçu dans le cadre réglementaire de la prévention des nuisances sonores, tant en phase définitive d’exploitation qu’en phase provisoire de chantier. Les textes réglementaires fixent des seuils maximum admissibles d’exposition au bruit en façade et imposent de tenir compte des évolutions du trafic générateur de bruit sur les 20 années qui suivent la mise en service, en prenant en compte, en ce qui concerne cette ligne Marseille-Vintimille, les trafics voyageurs et fret.

Lorsque qu’une protection acoustique est nécessaire, les solutions sont recherchées parmi les protections à la source (écran, merlon) et les protections par isolation de façade. Pour autant, si la phase actuelle des études prévoit la réalisation de protections phoniques, nous ne sommes pas en mesure de déterminer précisément le type de protections qui seront mises en place in fine. Ces précisions seront apportées lors des phases futures d’approfondissement des études, pour la réalisation du dossier d’enquête d’utilité publique, en relation avec les tracés et les positions de gares issus de la concertation publique actuelle, puis lors de la réalisation même du projet.

De la même manière, les conditions de percement des tunnels ne sont pas à ce jour définies et feront l’objet des études d’approfondissement en vue de constituer le dossier d’enquête d’utilité publique. Les impacts sur les circulations, notamment avenue F. Toner, seront également détaillés.

Var , La Seyne sur mer ,

Question

J'ai fait pendant longtemps le trajet maison (gare de sanary) travail ( quartier nord de Marseille) et j'ai laissé tombé lorsqu'il y a eu plus de 2/3 problème de retard pendant la semaine. Etre condamné à payer une certaine somme 120 euros/mois pour se retrouver otage de ce système. J'ai fini par prendre ma voiture. Est ce que des mesures vont être prise pour éviter les problèmes de retard répétitifs (pour cause de panne technique, d'accident de voyageur ...)

A.Viviani

Réponse

Les remarques que vous faites à propos des retards et annulations de train sont tout à fait pertinentes et fondées.
Les incidents à répétition auxquels vous faites référence sont notamment provoqués par la saturation ferroviaire de l’axe ferroviaire Marseille Vintimille.

Pour votre information, on parle de saturation ferroviaire quand on ne peut plus augmenter le nombre de trains sans dégrader la qualité du service (temps de parcours, régularité). La ligne littorale actuelle, que tous les trains empruntent aujourd’hui, est saturée. Tout incident sur la ligne entraine des perturbations et nécessite souvent la suppression de trains.

Les incidents sur cette ligne sont plus nombreux qu’ailleurs : alors que seulement 34% des trains PACA circulent sur l’axe Marseille-Vintimille, les incidents sur cet axe représentent ainsi 49% du total régional et 62% des minutes perdues par les trains sur toute la région. Il convient d’ajouter que pour intervenir sur la ligne existante (travaux de modernisation, de réparations, …), les plages horaires sont très limitées compte-tenu du fait que la ligne est très occupée par le trafic ferroviaire.

Ainsi, l’objectif principal de réalisation d’une Ligne Nouvelle dans notre région est de proposer un doublement des services du quotidien avec les aménagements de la Priorité 1 et de réduire les temps de parcours avec la réalisation des sections de Ligne Nouvelle de la Priorité 2.
La réalisation d’une 2e infrastructure ferroviaire en PACA permettra de réduire les contraintes d’exploitation du réseau ferré en limitant considérablement les effets de la saturation. Conjuguée à une amélioration du matériel roulant, la Ligne Nouvelle permettra d’améliorer la fiabilité du réseau et les circulations ferroviaires. 

Vous pouvez prendre connaissance des bénéfices apportés par la création de cette Ligne Nouvelle en consultant le dossier support de la concertation publique sur les tracés et positions de gares de la Priorité 1 sur le site internet de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur : http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/page/les-supports-de-la-concertation

Vous pourrez également obtenir de plus amples informations sur la problématique de la saturation ferroviaire en consultant le Livret 3 du dossier support de la concertation qui présente la synthèse des ateliers sur la saturation ferroviaire qui se sont tenus au printemps dernier.

L’ensemble du dossier support de la concertation sur les tracés et positions de gares de la Priorité 1 est disponible en ligne sur le site http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr.

Alpes-Maritimes , Saint Laurent du Var ,

Question

Je suis résidant de la rue Leonard Anfossi à Saint Laurent du Var. Je souhaiterais avoir des informations détaillé sur les 2 solutions envisagé pour cette rue car les plans sur votre site sont trop petit.

Merci de votre réponse rapide

N.Bossy

Réponse

Les différentes propositions de traversée de Saint-Laurent-du-Var sont détaillées dans les visuels complémentaires présentés lors de la réunion publique du 27 octobre dernier : http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/files/telechargements/medias/documents/visuels_complementaires-saint-laurent.pdf.

Les 2 solutions de décalage des voies ferrées existantes au Sud (avec enfouissement partiel ou avec surélévation des voies existantes) sont sans impact sur la rue Anfossi qui verrait alors ces voies éloignées au Sud.

La solution de passage au Nord a quant à elle été rejetée par M. le Maire de Saint-Laurent-du-Var en raison de l’impact qu’elle aurait eu sur la rue Anfossi.

 

Vous trouverez l'ensemble de la documentation sur le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur sur le site www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/documents.  

Région , ,

Question

La Provence littorale, coincée entre mer et collines, est un espace réduit où l'on trouve la plus forte densité de population, d'entreprises, où les terres arables et bosquets de verdures qui existent relèvent quasiment du miracle. Il est urgent de préserver ce "mieux-vivre" qui subsiste encore ...

_ A t'on chiffré le surcroit de pollutions (poussières, vibrations, bruits, etc) qu'engendreront :
1/ les années de travaux le long des kilomètres de voies,
2/ la montée en puissance du trafic lors de l'exploitation future ?
_ A t'on calculé le nombre d'hectares de terres arables perdues, le nombre d'exploitations agricoles qui seront contraintes de s'arrêter faute de pouvoir maintenir une production suffisante ?
_ A t'on prévu une stratégie de compensation pour la préservation de l'environnement (un arbre arraché, un arbre planté) ?
_ A t'on évalué les risques de perte ou de pollution des eaux douces souterraines, dans un Provence où l'eau est essentielle (population importante, climat méditerranéen, géologie calcaire) ?
_ A t'on comptabilisé le nombre de corridors biologiques qu'il conviendrait de créer pour que le sillon des voies n'isole pas définitivement les écosystèmes ?
_ A t'on calculé le coût de l'indemnisation des particuliers qui perdront leur logement, ainsi que le coût de l'indemnisation des entreprises qui devront déménager, voire déposer le bilan ?
_ A t'on chiffré les conséquences économiques, sociales, humaines, environnementales d'un tel sillon à travers une Provence littorale où l'espace est déjà plus que compté ?
_ Quelle stratégie a été mise en place pour soutenir les gens qui seront en détresse psychologique ?
_ A t'on évalué les répercussions sur le trafic routier d'une augmentation du trafic ferré et, donc, d'une augmentation de la demande pour la destination Provence ?

M.Charles

Réponse

Les études et la concertation menées de 2010 à 2012 ont permis de recenser les enjeux des territoires que vous citez et de caractériser les différents fuseaux de passage alors proposés en fonction de leurs incidences sur ces enjeux. L’analyse multicritères, les études et la concertation de 2010-2012 ont permis de formaliser cette prise en compte et vous en trouverez une synthèse dans les dossier ministériels http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/page/dossiers-ministeriels .

C’est la concertation menée à cette période qui a mené aux choix des fuseaux de passage soit le long des voies existantes (Vallée de l’Huveaune, traversée de Toulon, Toulon-Les Arcs) soit à l’écart du littoral en évitement et contournement des enjeux humains, littoraux et agricoles.

La conception technique et environnementale du projet est conduite par le principe “Eviter-Réduire-Compenser“ et une Charte du développement durable.

Lorsqu’un enjeu ne peut être évité et que l’impact ne peut être complètement réduit, les compensations et indemnisations que vous évoquez sont alors mises en place. SNCF Réseau, comme tout maître d’ouvrage d’infrastructure, applique alors les dispositions réglementaires sous le contrôle et la tutelle des administrations compétentes.

A l’issue des opérations d’aménagement du territoire et d’infrastructure, aucun particulier ne se retrouvera sans logement, aucune entreprise ne déposera le bilan : les dispositions législatives permettent les justes indemnisations et/ou réinstallations.

En ce qui concerne plus précisément l’enjeu agricole, vous pourrez constater sur la note d’information http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/files/telechargements/medias/documents/2016_11_10-ln_pca_-_comple_ment_a_la_reunion_publique_douverture_de_la_concertation_dans_le_var_-_v0c.pdf que les espaces agricoles sont largement évités et que les zones qui restent potentiellement concernées sont très résiduels : La surface agricole concernée par la Ligne Nouvelle en Priorités 1 et 2 est ainsi de l’ordre de 45 ha. C’est moins de 0,02% (2 / 10 000e ) de la superficie agricole utile des trois départements concernés par le projet, ou encore 0,07% (7 / 10 00 0e ) de la superficie agricole utile du Var. A titre de comparaison, cela représente 0,4% de la superficie agricole utile perdue dans le Var depuis 30 ans.

Var , Sollies Pont ,

Question

Le tracé entre Toulon et Nice utilisera-t-il la ligne existante ou un nouveau tracé sera réalisé? Y aura -t-il construction de nouvelles gares? et aux quelles endroits?

Merci pour votre réponse

M.Essatte

Réponse

Conformément à la décision du Gouvernement du 21 octobre 2013 qui a retenu les propositions de la Commission Mobilité 2,  le phasage de réalisation du projet de LNPCA s’organise selon 3 priorités :

• La Priorité 1, à réaliser avant 2030, qui concerne la désaturation des nœuds ferroviaire Marseillais et azuréen,

• La Priorité 2, à réaliser entre 2030 et 2050, qui concerne les sections de Ligne Nouvelle entre Aubagne et Toulon et entre Est Var (Le Muy) et la Siagne,

• Et la réalisation de la section Toulon – Est Var (Le Muy) au-delà de 2050.

Le secteur que vous évoquez est concerné par le projet de Ligne Nouvelle à l’horizon 2050. Les études de tracés ne seront donc pas réalisées avant 2050 et nous ne pouvons donc vous donner aucune indication à ce jour.

Alpes-Maritimes , Saint Laurent du Var ,

Question

Merci pour réponse avec le PDF, je comprend bien l'implantation dans Saint Laurent du Var de ce nouveaux projet. Bien entendu sur la rue Leonard Anfossi. Si j'ai bien compris le projet il y aura une voie de train en plus côte sud et une côte nord des voie existantes ?
Donc l'impact sera sur le cote sud de la rue Leonard Anfossi sur les propriétés et la gare existante. Pourriez-vous me confirmer cette aménagement ?
Au niveau du bruit je me demande la différence entre des trains qui s'arrête en gare et ce qui sont entrain de freiner et oui le bon vieux sifflement du au freinage. Sans parler de l'odeur de métal que provoque c'est freinage....

Cordialement
Dans l'attente de vous lire

J.Tarayon

Réponse

Il est en effet exact que les deux voies nouvelles, sortant du tunnel arrivant côté Ouest, s’inséreront de part et d’autre des deux voies existantes. La gare sera par ailleurs déplacée plus à l’Ouest. Le positionnement des 4 voies varie d’une solution proposée à la concertation à une autre. Les impacts sur le bâti restent donc à définir précisément notamment en fonction du projet urbain qui accompagnera nécessairement le projet de Ligne Nouvelle.

A ce stade, la concertation conduit à privilégier des solutions de positionnement des voies ferrées le plus au Sud possible pour limiter les impacts au nord, au niveau de la rue Anfossi. Néanmoins, le secteur qui la borde, au Sud (secteur situé entre la rue Anfossi et les voies actuelles, où se situe le bâtiment voyageurs actuel) pourrait rester directement impacté.

En ce qui concerne le bruit ferroviaire, il est difficile aujourd’hui de caractériser précisément son évolution. Il dépend en effet des aménagements réalisés et notamment des protections phoniques ainsi que du matériel roulant et de l’état de la voie. A titre d’exemple, si les voies actuelles sont abaissées et donc en tranchées, même ouvertes, un effet d’atténuation important sera automatiquement apporté par le projet.

Bouches-du-Rhône , Marseille ,

Question

Un tunnel est prévu pour traverser Marseille. Ce tunnel, compte tenu de la topographie, notamment le fleuve l'Huveaune qui traverse sous la voie ferrée, ne pourra continuer au delà de St Marcel. Que comptez vous faire à la sortie de ce tunnel : UNE 4ème VOIE ? EMPRUNTER LES VOIES EXISTANTES JUSQU'A LA BARASSE ? sachant que vous avez répondu sur ce site qu'il n'est pas POSSIBLE DE FAIRE CIRCULER plus de 3 TRAINS/VOIE/HEURE.
Cordialement.
M.Scarella

Réponse

Les 3 voies actuelles dans la vallée de l’Huveaune sont prévues pour permettre :
- 3 TER omnibus par heure et par sens (« navettes ») entre Aubagne et Marseille
- 6 trains rapides par heure et par sens qui ne s’arrêtent pas à toutes les gares et sont prolongés depuis Marseille au-delà d’Aubagne (3 TER Toulon et 3 trains grande ligne vers Toulon ou ou Nice).
Le projet LNPCA prévoit d’ajouter une 4e voie depuis la sortie du tunnel (secteur de St-Marcel comme vous le citez ou de la Parette selon la variante qui sera retenue (cf. la variante A1, carte page 2016 du livret 4 du dossier de concertation www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/page/les-supports-de-la-concertation) jusqu’à Aubagne.
Cela permettra de densifier les deux types de missions (omnibus et trains rapides) pour porter leur fréquences respectives (en trains par heure et par sens) à :
- 4 navettes Mrs-Aubagne
- 4 TER rapides vers Toulon
- Jusqu’à 6 trains grande ligne vers Toulon et au-delà.

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :