Vos questions

Retrouvez sur cette page les questions posées par les internautes et les réponses apportées par le maître d'ouvrage. Pour faciliter votre recherche, vous pouvez choisir, à l'aide du menu déroulant, le secteur géographique qui vous intéresse.
Bouches-du-Rhône , Aubagne ,

Question

Membre d'une association oeuvrant sur le développement de la mobilité et des transports en commun à l'échelle de la ville d'Aubagne et de son aire territoriale, je souhaite savoir si il est possible de recevoir des versions imprimées des synthèses des études "éco-socio économiques", "de prospective territoriale" et "du scénario 0"?
Je souhaite pouvoir disposer de ces éléments afin de pouvoir contribuer à la phase de concertation qui s'ouvre en 2016.

Réponse

Dans le cadre de la concertation sur les tracés et les gares de la priorité 1 actuellement en cours, l'ensemble des documents actuellement disponibles est consultable sur notre site internet : www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr.
Afin de respecter au mieux nos engagements en matière de développement durable, nous ne fournissons aucune impression papier de ces études.

Var , Le Muy ,

Question

C’est avec horreur que nous reçevons votre mail nous confortant dans l’idée que nous serons expropriés bientôt. Nous constatons que votre carte éditée sur le site LN PCA qui représente un tracé de création de 2 voies SNCF, viendra rejoindre les voies actuelles avant le village du Muy (côté NICE vers MARSEILLE) au Quartier du VERIGNAS – 83490 LE MUY.

Nous ne comprenons pas la nécessité d’un tel projet.
Mitoyens des voies depuis 35 ans, nous constatons chaque jour le passage de trains à moitié vides. Aujourd’hui le 26/04/2016,  une nouvelle grève pour plusieurs jours nous indique l’état de “santé” du réseau “SNCF”.

Le seul vrai indicateur d’ailleurs que nous aimerions connaître, ce n’est pas la crédibilité sur le temps hypothétique gagné pour les quelques usagers (et nous faisons confiance en nos ingénieurs), mais le coût exorbitant toutes études confondues,  de cette réalisation peu justifiée. Nous aimerions avoir connaissance de votre étude de marché englobant les dizaines d’années d’études déjà  réalisées, prouvant le rapport économique que nos descendants seront à même d’attendre après un surendettement certain des contribuables lié à ce projet.

N.B : Nous constatons que nous ne pouvons prendre le train tellement le prix du billet est peu abordable pour le commun des mortels qui avoisinent des revenus MOYENS. Nous n’avons nous-mêmes d’ailleurs pu le prendre que 5 fois en 40 ans. 
Les divers travaux et études engagés répercutés sur le prix des futurs billets n’arrangeront pas les choses. Nous pensons que les clients se feront de plus en plus rare, et la rentabilité du projet sera mise rapidement à mal. 
Nous savons que la démographie augmente dans le Midi pour diverses raisons, mais tous les axes routiers saturés ne le sont que pour des emplois de trajets obligatoires : travail/loisirs, que le train ne peut desservir et c’est le cas pour la majorité des habitants du Var. Nous n’habitons pas une grande ville et ne pouvons pas circuler en prenant le train mais bien la voiture.

Toutefois, un passager du train reliant une ville à une autre se verra à un moment donné obligé d’emprunter une voiture pour rejoindre son domicile qui sera certainement, et c’est le cas dans le Var, éloigné de la gare où il descendra et là, nous revenons dans la “saturation” routière.
Vous aurez, détruit pour partie notre nature provençale et “éjecté” des habitants de leur logis qui vont certainement trépasser devant la violence de vos actes dont vous porterez éternellement le poids sur votre conscience.

Ne sommes nous déjà pas assez nombreux sur la côte (vous en convenez avec la saturation routière) que vous pensiez y faire venir des habitants qui logeraient le soir à St Tropez et la journée iraient travailler à PARIS? Nous ne pourrons carrément plus circuler et encore moins, s’il le fallait, rejoindre les gares SNCF sans difficultés puisque les routes actuelles ne sont pas prévues pour un afflux supplémentaire. Il faudra encore exproprier des gens pour créer de nouveaux accès routiers aux gares ou pour notre cas, à la future gare du Muy, en vue de fluidifier la circulation.

Un projet pour des citadins nantis, nous n’en voulons pas et refusons le principe d’expropriation quelle qu’en soit la “cause” qui constitue à nos yeux une grave infraction aux droits de propriété qui reste un droit de disposer de notre bien de la manière la plus absolue.
Nous suivrons avec attention vos “ATELIERS”.

Réponse

Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur est actuellement dans une phase de concertation sur les tracés et les positionnements des gares des sections de la Priorité 1 pour permettre de constituer le dossier d'enquête d'utilité publique sur les aménagements à réaliser. Ces derniers concernent la désaturation des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen qui permettraient de doubler la fréquence des trains du quotidien.

Conformément aux décisions du Gouvernement, les aménagements concernant les sections de la Priorité 2 (Aubagne-Toulon et Est Var-Siagne) sont prévus entre 2030 et 2050.
Dans le cadre de sa décision du 13 avril 2015 qui a validé la Zone de Passage Préférentielle des sections de la Priorité 2, le Gouvernement a demandé la mise en place d'un observatoire du foncier chargé "d'assurer une veille et une information en matière d'occupation des sols" de la Priorité 2.

Vous pourrez trouver l'ensemble les décisions ministérielles qui ont marqué l'avancement des études de ce projet ainsi que les synthèses des études conduites par le maître d'ouvrage sur le site Internet du projet.

Var , Sanary ,

Question

Je souhaiterais le plan du fuseau retenu pour l'ouest Var. Sur votre nouveau site, l’échelle du plan ne permet pas un zoom …

Réponse

Le projet de Ligne Nouvelle Provence Côte d'Azur est actuellement dans une phase de concertation sur les tracés et les positionnements des gares des sections de la Priorité 1 pour permettre de constituer le dossier d'enquête d'utilité publique sur les aménagements à réaliser. Ces derniers concernent la désaturation des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen qui permettraient de doubler la fréquence des trains du quotidien.

Conformément aux décisions du gouvernement, les aménagements concernant les sections de la Priorité 2 (Aubagne - Toulon et Est Var - Siagne) sont prévus en réalisation entre 2030 et 2050. Dans le cadre de sa décision du 13 avril 2015 qui a validé la Zone de Passage Préférentielle des sections de la Priorité 2, le Gouvernement a demandé la mise en place d'un observatoire du foncier chargé « d'assurer une veille et une information en matière d'occupation des sols » de la Priorité 2.

Vous trouverez la présentation de la Zone de Passage Préférentielle de la section Aubagne – Toulon, ainsi que l'ensemble des décisions ministérielles qui ont marqué l'avancement des études conduites par le maître d'ouvrage sur le site Internet. 

Alpes-Maritimes , Antibes ,

Question

Je voudrais savoir combien de temps en plus mettra-t-on en 2030 par rapport à aujourd’hui, pour aller d'Antibes au-delà de Marseille par TGV. Par exemple, il faut actuellement environ 5h20 minutes pour aller d’Antibes à Paris. Combien de temps mettra-t-on pour faire le même trajet à l’horizon de la construction de la déviation évitant Antibes en 2030 ? 
Bien entendu je ne demande pas le temps de trajet depuis la nouvelle gare de Sophia Antipolis, mais le temps de parcours depuis la gare d'Antibes actuelle, y compris la durée de trajet pour aller à la nouvelle gare de Sophia Antipolis et le temps de correspondance.
Au vu du schéma retenu, Il est à craindre que la durée de trajet soit notablement allongée, en plus de la pénibilité et du côté aléatoire de la correspondance, et rende les trajets en train pour les utilisateurs actuels du TGV totalement dissuasifs.

Réponse

La désaturation du nœud ferroviaire azuréen, réalisée en première priorité d'ici 2030, sera assurée par la réalisation d'une nouvelle ligne reliant la ligne actuelle de Cannes-Grasse à Nice Aéroport et par la création de 2 nouvelles gares, l'une pour la desserte de Sophia-Antipolis et l'autre au pôle d'échange multimodal de Nice Aéroport.

La nouvelle organisation de circulation des trains qui résultera de la mise en service de cette boucle ferroviaire permettra le doublement des trains du quotidien. Ainsi, la desserte de la gare d’Antibes sera améliorée pour les TER et ne verra aucune diminution de ses services TGV actuels.

Vous pourrez trouver l'ensemble les décisions ministérielles qui ont marqué l'avancement des études de ce projet ainsi que les synthèses des études conduites par le maître d'ouvrage sur notre site internet : http://www.lignenouvelle-provencecotedazur.fr/documents

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Infos sur le projet

Suivez l’actualité sur le compte twitter

 

Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

Stay informed - subscribe to our newsletter.

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :