ZOOM SUR LES PHASES 1 ET 2

Les aménagements des phases 1 et 2 répondent prioritairement aux besoins d'amélioration des déplacements du quotidien et à l’amélioration du fonctionnement des nœuds ferroviaires de Marseille, de Toulon, de Nice et de la Côte d’Azur. Ils concernent les trois départements des Bouches-du-Rhône, du Var et des Alpes-Maritimes et les trois métropoles de Marseille, Toulon et Nice Côte d’Azur. Ils consistent principalement :

Sur le secteur des Alpes-Maritimes :

En phase 1 :

La réalisation de la Gare TGV de Nice Aéroport à 4 voies à quai, qui sera aménagée sur le site de la future halte TER de Nice Saint-Augustin, dont la mise en service est prévue pour fin 2021, en réservant un espace pour deux voies supplémentaires.

En phase 2 :

Les aménagements entre Cannes et Nice de la navette azuréenne :

  • La création de voies supplémentaires de remisage en gare de Nice Saint-Roch ;
  • L'aménagement de 2 voies à quai supplémentaires en gare de Nice Ville et l'adaptation du plan de voies ;
  • La création de 4 voies à quai en gare de Cannes Centre et d'Antibes ;
  • La dénivellation de la bifurcation de la ligne Cannes-Grasse par passage en terrier d'une voie de la ligne Marseille-Vintimille ;
  • La réalisation d'une gare TER à 4 voies à quai avec origine-terminus sur le site de Cannes Marchandises au droit du bâtiment "SICASIL" ainsi que la reconfiguration des installations de remisage TER.

Sur le secteur du Var :

En phase 1 :

Les aménagements du réseau express métropolitain (RER) toulonnais :

  • Un origine-terminus à l'est de Toulon en gare de Carnoules ;
  • Un origine-terminus à l'ouest de Toulon, soit en garde actuelle de La Seyne, soit sur les communes de Sanary-sur-Mer ou de Saint-Cyr-sur-Mer en fonction des études complémentaires ;
  • La dénivellation de la bifurcation de la Pauline par passage en terrier de la voie d'Hyères sous la ligne Marseille-Vintimille ;
  • L'aménagement à 4 voies à quai en gare de La Pauline

Sur le secteur des Bouches-du-Rhône :

En phase 1 :

Sur la ligne de Marseille à Vintimille, entre les gares de La Blancarde et de Marseille Saint-Charles :

  • La création d'une 5ème voie à quai en gare de La Blancarde au sud des voies existantes ;
  • Les aménagements du technicentre de La Blancarde avec notamment la création de 8 voies de remisage au nord du site sans modifier les fonctionnalités de maintenance ;
  • Les aménagements de surface de la gare Marseille Saint-Charles dans le bloc est avec la création de 4 voies à quai supplémentaires sur le site des Abeilles et la reprise du plan de voie en entrée de la gare de Marseille Saint-Charles.

Sur la ligne de Marseille à l'Estaque :

  • Le doublement des voies entre la sortie du plateau de Marseille Saint-Charles et le faisceau d'Arenc, y compris au niveau de la hatle d'Arenc ;
  • La création d'un faisceau de remisage adapté sur le site ferroviaire d'Arenc
  • La suppression des deux passages à niveau de Saint-Henri et Saint-André

En phase 2 :

Les aménagements de surface entre les gares de La Blancarde et de Marseille Saint-Charles : 

  • La reconfiguration du technicentre de La Blancarde afin d'augmenter les capacités de remisage au niveau des pharmacies militaires et de les séparer des fonctions maintenance ;
  • Pour le bloc est, la prolongation des 4 voies créées en phase 1 après le creusement de la gare souterraine ;
  • Pour le bloc ouest, la modification du tracé des voies à quai et la finalisation du doublement de la voie unique du port sur ses 200 derniers mètres.

La traversée souterraine de Marseille comprenant : 

  • La réalisation de la gare souterraine de Marseille Saint-Charles ;
  • La réalisation des tunnels et de leurs dispositifs d'accès entre Saint-Louis et Parette ;
  • La réalisation à l'entrée est du tunnel de Marseille à la Parette par des trémies situées de part et d'autre de la ligne existante pour préserver les deux agencements possibles entre les trains et les trains rapides ;
  • La réalisation de l'entrée nord du tunnel de Marseille dans sa variante sud.

     

    Calendrier prévisionnel

    La décision ministérielle du 4 mars 2019 a demandé de finaliser les études de recalage des aménagements des phases 1 et 2 du projet à l'horizon du mois de mai  2019. Elle a également demandé de conduire durant l'été 2019 une concertation avec le public dont le bilan a été produit à l'automne, en vue de la définition du périmètre de l'enquête publique.

    Sur la base de ces éléments, un calendrier dense est prévu d'ici 2023 :

    Planning prévisionnel LNPCA _ Avril 2020

    Vos questions

    Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

    La presse

    Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

    Infos sur le projet

    Suivez l’actualité sur le compte twitter

     

    Recevez l'actualité par mail en vous abonnant à la newsletter

    Stay informed - subscribe to our newsletter.

    Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :