Les opérations proposées à la concertation

 

La première phase de concertation complémentaire prévue du 20 novembre au 20 décembre 2020 porte sur :

 

La navette toulonnaise - Gare ouest toulonnais

Le gouvernement a retenu en 2018 le principe de réalisation d’une navette « RER » toulonnaise dans le cadre de la phase 1 du projet LNPCA. 

Ce RER toulonnais repose sur l’existence d’une navette TER circulant entre des gares origines / terminus situées respectivement à l’est et à l’ouest de Toulon et permettant de desservir, en garantissant la robustesse de l’exploitation et sans dégrader la performance des autres circulations, toutes les gares situées entre elles (omnibus), dont la gare de Toulon centre.  

Cette opération a fait l’objet d’une phase de concertation avec le public au 2ème semestre de l’année 2019 : 

  • Un dossier support de la concertation spécifique a été mis à disposition du public en août 2019.

  • La localisation des deux gares origine/terminus à l’est de Toulon permettant la répartition des services pour moitié depuis/vers Carnoules et pour moitié depuis/vers  Hyères a été largement partagée par les participants à la concertation ; 

  • La gare origine/terminus ouest de la navette toulonnaise a fait l’objet d’échanges nourris sur la base des propositions initiales formulées par le maître d’ouvrage (Ollioules-Sanary puis La Seyne) avec l’émergence d’une solution complémentaire aux Playes, issue de contributions du public. Ensuite, la demande des nombreux participants a porté sur l’opportunité de localiser cette gare origine / terminus le plus à l’ouest possible de Toulon, de façon à permettre un rabattement vers le mode ferroviaire du plus grand nombre de communes de l’ouest de l’agglomération urbaine de Toulon. 

A l’issue de la phase de concertation, le comité de pilotage du projet LNPCA réuni le 22 novembre 2019 a proposé de retenir le site de la Seyne-sur-Mer comme solution de base et d’étudier des sites plus à l’ouest, à Sanary-sur-Mer ou à Saint-Cyr-sur-Mer. 

La décision ministérielle du 23 juin 2020 retient « un origine-terminus, soit en gare actuelle de la Seyne-sur-Mer, soit sur les communes de Sanary-sur-Mer ou Saint-Cyr-sur-Mer en fonction des études complémentaires ». Cette décision ministérielle est consultable sur le site internet du projet LNPCA. 

Sur la base de ces décisions, SNCF Réseau engage en 2020 une concertation complémentaire sur la localisation de la gare origine / terminus dans ces deux communes et sur son intégration dans son environnement territorial. 

Le dossier support de la concertation publique "Gare terminus ouest de la navette toulonnaise" présentant les propositions de gares à Saint-Cyr-sur-Mer et Sanary-sur-Mer sera disponible sur le site à partir du 20 novembre.

 

La gare de la Pauline

Les phases 1 et 2 du projet LNPCA visent à améliorer les trains du quotidien. La phase 1 prévoit la réalisation d’une « navette toulonnaise » qui comprend l’optimisation de la bifurcation de La Pauline et le réaménagement de la gare. 

Cette opération a fait l’objet d’une concertation avec le public au 2ème semestre de l’année 2019. Un dossier support de la concertation spécifique a été mis à disposition du public en août 2019.

La décision ministérielle du 23 juin 2020 a permis de converger vers l’aménagement en phase 1 de : 

  • La dénivellation de la bifurcation de la Pauline par passage en terrier de la voie d’Hyères sous la ligne Marseille-Vintimille ; 

  • L’aménagement à 4 voies à quai en gare de la Pauline. 

Elle retient également l’aménagement du Pôle d’Echange Multimodal (PEM) de la Pauline. 

Le dossier support de la concertation publique "Gare de La Pauline" présentant les différents scénarios d'aménagement de la gare sera disponible sur le site à partir du 27 novembre.

 

La gare de Cannes La Bocca

Le gouvernement a retenu en 2018 le principe de réalisation d'une navette azuréenne dans le cadre de la phase 2 du projet LNPCA.

Cette navette azuréenne qui permettrait, à l'horizon 2035, la circulation de 8 à 9 trains par heure et par sens, dont 6 TER, sur la ligne littorale entre Cannes et Menton, repose sur un certain nombre d'aménagements, dont une gare à 4 voies à quai, sur le site de Cannes Marchandises, en remplacement de la halte actuelle.

Deux variantes d'implantation de cette gare ont été proposées à la concertation avec le public au 2ème semestre 2019 et un dossier support de la concertation spécifique a été mis à disposition du public en août 2019.

Les participants à la concertation se sont exprimés très largement en faveur de la variante dite "SICASIL".

A l'issue de la phase de concertation, le comité de pilotage du projet LNPCA réuni le 22 novembre 2019 a proposé de retenir cette variante. La décision ministérielle du 23 juin 2020, a entériné ce choix.

Sur ces bases, SNCF Réseau engage, en 2020, une concertation complémentaire sur le projet de gare TER Cannes La Bocca.

Le dossier support de la concertation publique "Gare TER de Cannes La Bocca" présentant les caractéristiques du projet de gare sera disponible sur le site à partir du 1er décembre.


Une deuxième phase de concertation complémentaire est prévue entre avril et juin 2021, cliquez ici pour en savoir plus.

 

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :