Le projet des phases 1 & 2

Sur l'étoile ferroviaire de Marseille

Le projet permettra, dès sa mise en service, un saut majeur en termes de régularité et de capacité grâce à :

  • La reconfiguration des plans de voies de la gare de surface de Marseille Saint-Charles pour créer des tubes indépendants, avec les remisages associés en phase 1 ;
  • La gare traversante souterraine pour supprimer les cisaillements en surface.

Ainsi, le nombre de minutes perdues dans le noeud ferroviaire marseillais sera réduit d'un tiers, passant d'environ 210 000 minutes/an vers 2008, avant la mise en service de la phase 1, à 140 000 minutes/an à la mise en service de la phase 2, alors même que le nombre de circulations aura augmenté.

En effet, le projet des phases 1 & 2 permettra de : 

  • Doubler l'offre TER sur le Corridor Ouest ;
  • Passer de 2 à 3 TER/heure omnibus entre Marseille et Aubagne ;
  • Créer des liaisons diamétrales TER entre le nord (Avignon, Vitrolles Aéroport Marseille Provence...) et à l'est (Aubagne et Toulon) de l'agglomération ;
  • Réduire de 15 minutes le temps de parcours pour 20 000 trains par an.

Le projet permettra en outre de dégager de la capacité indispensable pour le fonctionnement des projets complémentaires que sont : 

  • La 3ème phase de l'aménagement de la ligne Aix - Marseille ;
  • La boucle complète Marseille - Aix - Rognac - Vitrolles - Marseille ;
  • Le renforcement de la Côte Bleue
  • Le prolongement du TER d'Avignon jusqu'à Aubagne

Ainsi, le projet rendra possible : 

  • 6 TER/heure au lieu de 4 TER/heure entre Marseille, Gardanne et Aix avec la 3ème phase de l'aménagement de la ligne Marseille - Aix ;
  • La boucle complète Marseille - Aix - Rognac - Vitrolles - Marseille (avec 2 TER/heure entre Aix et l'étang de Berre, et 6 TER/heure entre Rognac et l'Estaque) ;
  • 4 TER/heure au lieu de 2 TER/heure jusqu'à Port-de-Bouc avec le renfoncement de la Côte Bleue ;
  • Le prolongement de TER d'Avignon jusqu'à Aubagne ce qui portera à 4 TER/heure les liaisons diamétralisées entre le nord-ouest et l'est de Marseille (aucune aujourd'hui).

Synthèse des bénéfices au terme de la phase 2 :

  • 23TER par sens et par heure au lieu de 16 à Marseille Saint-Charles (logique de RER métropolitain)
  • Création de nouveaux services trans-métropole entre Miramas - Vitrolles Aéroport - Aubagne - Toulon
  • Gain de 15 min pour 20 000 trains/an traversant Marseille depuis ou vers Toulon et Nice
  • Séparation des flux de trains pour plus de régularité
  • Itinéraire alternatif en cas d'incident

 

Sur la zone toulonnaise

La suppression du cisaillement entre les lignes de Marseille - Vintimille et de la Pauline - Hyères, et la création d'un alternat en gare La Pauline permettront d'améliorer la robustesse du réseau régional.

En outre, le projet permettra d'offrit des services TER omnibus au 1/4h entre l'ouest et l'est de la métropole toulonnaise, en complétant la trame des service actuels, et en prolongeant jusqu'à la gare de Saint-Cyr-sur-Mer.

Synthèse des bénéfices au terme de la phase 2 :

  • 4 TER omnibus par sens et par heure en heure de pointe entre La Pauline et Saint-Cyr-sur-Mer
  • Au-delà des gare origine/terminus, 2 TER par heure et par sens sur chaque branche.
  • 2 TER semi-directs par heure et par sens entre Toulon et Vitrolles Aéroport Marseille Provence
  • Possibilité de faire rouler 2 à 3 trains directs par sens et par jour entre Marseille et Nice

 

Sur le noeud ferroviaire azuréen

Le projet permettra de fortement renforcer la fiabilité du réseau azuréen, le plus fréquenté de France hors Ile-de-France en :

  • Supprimant les interférences avec les lignes latérales (suppression du cisaillement de la ligne Cannes - Grasse, meilleur isolement de ligne Nice - Breil en gare de Nice Ville) ;
  • Créant des alternats dans les gares de Nice Ville, de Nice Aéroport, de Cannes Centre et de Cannes La Bocca
  • Améliorant les conditions de remisage et de maintenance.

La phase 1 permettra d'assurer une desserte TGV du pôle multimodal de Nice Aéroport, au coeur de l'opération d'Intérêt National de la basse vallée du Var/

La phase 2 permettra le renforcement de la navette azuréen sur toute la Côte d'Azur, entre Cannes et Menton.

Synthèse des bénéfices au terme de la phase 2 :

  • 6 TER par heure et par sens sans correspondance entre Cannes et Menton en période de pointe (3,5 aujourd'hui)
  • 3 TGV ou TER intervilles possibles par heure et par sens (contre 1,5 aujourd'hui)
  • Arrêt de tous les TGV et TER intervilles en gare de Nice Aéroport

 

Les nouveaux services apportés par les phases 1 et 2 :

 

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique ont été financées par :