Sur la Métropole Aix/Marseille

Les objectifs sur l'étoile ferroviaire marseillaise

 

Le projet permettra, dès sa mise en service, un saut majeur en termes de régularité et de capacité grâce à :

  • La reconfiguration des plans de voies de la gare de surface de Marseille Saint-Charles pour créer des tubes indépendants, avec les remisages associés en phase 1 ;
  • La gare traversante souterraine pour supprimer les cisaillements de surface.

Ainsi, le nombre de minutes perdues dans le noeud ferroviaire marseillais sera réduit d’un tiers, passant d’environ 210 000 minutes / an vers 2028, avant la mise en service de la phase 1, à 140 000 minutes / an à la mise en service de la phase 2, alors même que le nombre de circulations aura augmenté.

En effet, le projet permettra de :

  • Doubler l’offre TER sur le corridor ouest ;
  • Passer de 2 à 3 TER/h omnibus entre Marseille et Aubagne ;
  • Créer des liaisons diamétrales TER entre le nord (Avignon, Vitrolles Aéroport Marseille Provence, …) et l’est (Aubagne et Toulon) de l’agglomération ;
  • Réduire de 15 minutes le temps de parcours pour 20 000 trains par an.

Le projet dégagera en outre la capacité indispensable pour le fonctionnement des projets complémentaires que sont :

  • La 3ème phase de l’aménagement de la ligne Aix- Marseille ;
  • La boucle complète Marseille – Aix – Rognac – Vitrolles – Marseille ;
  • Le renforcement de la Côte Bleue ;
  • Le prolongement de TER d’Avignon jusqu’à Aubagne.

Sans le réaménagement du plateau de la gare de Marseille Saint-Charles en phase 1 et la gare souterraine en phase 2, les services prévus par ces projets ne pourraient pas accéder à la gare St-Charles, saturée.

Ainsi, le projet rendra possible :

  • 6 TER / heure entre Marseille, Gardanne et Aix avec la 3ème phase de l’aménagement de la ligne Marseille-Aix ;
  • La boucle complète Marseille – Aix – Rognac – Vitrolles – Marseille (avec 2 TER/h entre Aix et l’étang de Berre, et 6 TER/h entre Rognac et l’Estaque) ;
  • 4 TER/h jusqu’à Port-de-Bouc avec le renforcement de la Côte Bleue ;
  • Le prolongement de TER d’Avignon jusqu’à Aubagne, ce qui portera à 4 TER/h les liaisons diamétralisées entre le nord-ouest et l’est de Marseille.

Noeud ferroviaire marseillais

Indicateurs synthétiques de performance

 
Régularité

Capacité/Services permis

(Heure de pointe)

  • Séparation des flux en surface à Marseille Saint-Charles : suppression des itinéraires en conflits entre tubes (soit 15% en moyenne de la totalité des flux).
  • Garage des TER par axe pour libérer les voies pour les trains voyageurs :
    • Marseille - Miramas
    • Marseille - Aix TGV
    • Marseille - Aix
    • Marseille - Aubagne
  • Itinéraire alternatif en cas d'incident

Augmentation du nombre de trains circulant en libérant de la capacité sur les voies de surface à Saint-Charles : capacité permise 23 TER par heure et par sens (16 aujourd'hui)

Permet un passage à une logique de RER métropolitain

Création de nouveaux services trans-métropole entre Miramas - Vitrolles aéroport - Aubagne - Toulon

Gain de 15 minutes pour 20 000 trains par an traversant Marseille depuis ou vers Toulon et Nice

Vers un RER métropolitain - Schéma des dessertes et des fréquences à l'échelle de Marseille

Vos questions

Consultez vos avis, questions et contributions adressés durant la concertation

La presse

Découvrez les dossiers et communiqués de presse sur le projet

Les études préalables à l’enquête d’utilité publique sont financées par :