Priorité à la désaturation des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen

En juillet 2013, actant de la nécessité de cette 2e ligne, le gouvernement a décidé que la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur serait réalisée en plusieurs phases.

Pour répondre au plus tôt aux besoins d’amélioration des déplacements du quotidien, la priorité a été donnée à la désaturation des nœuds ferroviaires marseillais et azuréen et à l’amélioration des circulations dans l’aire toulonnaise.
L’objectif poursuivi par SNCF Réseau, maître d’ouvrage du projet de ligne nouvelle, est d’obtenir la déclaration d’utilité publique fin 2019 afin de pouvoir engager les premiers travaux dès 2022.

La désaturation du nœud ferroviaire marseillais

Le nœud ferroviaire marseillais est l’un des trois grands secteurs ferroviaires dont les contraintes pèsent sur la gestion des circulations sur tout le réseau métropolitain, régional et national. Pour résorber ce nœud, le projet prévoit de créer une nouvelle infrastructure traversant l’aire marseillaise, depuis le Nord de la ville jusqu’à la Vallée de l’Huveaune à l’Est.
Le projet prévoit notamment les réalisations suivantes :  

  • 2 nouvelles voies sur 24 km, dont environ 11 en tunnel
  • une gare nouvelle souterraine au droit de Marseille Saint-Charles

La désaturation du nœud ferroviaire azuréen

Le noeud ferroviaire azuréen est un secteur qui subit de fortes contraintes pénalisant les services ferroviaires du quotidien. Pour résorber ce nœud, le projet prévoit de créer une nouvelle infrastructure qui constituera une boucle ferroviaire de la ligne Cannes - Grasse jusqu’à Nice :
Le projet prévoit notamment les réalisations suivantes :

  • 2 nouvelles voies sur 24 km, dont environ 19 en tunnel
  • 2 gares nouvelles : Nice Aéroport et Ouest Alpes-Maritimes

L’amélioration des circulations ferroviaires dans l’aire toulonnaise

Le projet prévoit de créer sur les communes de la Garde et de la Crau à proximité de l’A57 :

  • une 4e voie à quai en gare de la Pauline
  • un croisement de 2 lignes ferroviaires à la Crau

L’objectif de la concertation prévue en 2016, avec les élus et les habitants des territoires, est d’effectuer un choix partagé du tracé et des gares nouvelles sur ces deux nœuds ferroviaires en vue de l’obtention d’une déclaration d’utilité publique fin 2019.