Le projet

Une 2e ligne ferroviaire pour répondre aux besoins de déplacement du quotidien

En 2015, le nombre de déplacements en Provence Côte d’Azur s’élève à 2,6 milliards par an. Les besoins de déplacement vont continuer à croître sur la bande littorale où vit 80 % de la population régionale sous l’effet conjugué :

  • de la croissance démographique : + 18 500 habitants par an,
  • du développement économique,
  • de l’allongement des distances domicile / travail,
  • de la hausse du niveau de vie.

Il faudra absorber 30 millions de déplacements supplémentaires chaque année en Provence Côte d’Azur jusqu’en 2025.

Cependant les prévisions réalisées montrent qu’à l’horizon 2025, les conditions de circulation se dégraderont à nouveau, la demande de déplacement croissant plus rapidement que l’offre.

  • les capacités du réseau routier existant ont atteint leurs limites malgré les derniers investissements engagés ou prévus (A57 à 3 voies, …), et de nouvelles infrastructures ne sont plus vraiment à l’ordre du jour (le projet de doublement de l’A8 n’a pu être mené à son terme)
  • les travaux engagés et à venir sur la ligne ferroviaire existante (qu’il s’agisse de rénovation de l’infrastructure d’amélioration des conditions d’exploitation, de renouvellement du matériel roulant) permettront d’accompagner pour quelques années l’augmentation du trafic
  • l’actuel système ferroviaire, reposant sur une ligne unique non maillée, est fragile car il ne dispose d’aucune solution de contournement. Le moindre incident – quelle qu’en soit l’origine – a des répercussions importantes (retards et annulations) sur une large partie du réseau ferré entre Marseille et Vintimille, et même au-delà (jusqu’à Lyon, voire Paris). Seul le doublement de la ligne littorale existante permettra d’apporter une réponse efficace et durable

Seule la création d’une 2e ligne ferroviaire offrira une réponse à la hauteur de l’augmentation des besoins de déplacements. N’oublions pas que la ligne actuelle date de 1860 à l’époque la région comptait 3 fois moins d’habitants qu’aujourd’hui !

La nouvelle ligne doit impérativement être réalisée en cohérence avec les différents projets d’infrastructures et de services de transport collectifs prévus au sein des territoires de Provence Côte d’Azur. 

La Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur c’est :

  • + 50% de voyageurs ferroviaires par rapport à 2015 avec notamment :
    • + 66 % de voyageurs TER
    • + 37 % de voyageurs longue distance
  • Moins 25 000 voitures/jour sur les routes par rapport à 2015
  • Moins de trains bloqués en cas d’incidents : meilleure gestion du trafic avec 2 lignes
  • Moins de pollution et de nuisances sonores 

La documentation du projet