Les déplacements à la loupe

 

 

Aujourd’hui, 80% de la population Provence-Alpes-Côte d’Azur, soit 4 millions d’habitants, se concentre sur une bande de littorale de 25 à 40 km de large. De plus, la fréquentation touristique concentrée sur le littoral équivaut à 400 000 habitants supplémentaires en continu.

Ainsi, 7 millions de déplacements sont effectués quotidiennement dans notre région, concentrés pour les deux tiers autour des grands pôles urbains.

Or, les réseaux de transports sont saturés : 

  • routier : le trafic en hausse conduit à un temps considérable perdu dans les embouteillages
    • Aix-Marseille à 40 j de travail/an en 2015
    • Toulon-La Seyne à 15 j de travail/an en 2015
    • Nice-Sophia à 25 j de travail/an en 2015
  • ferroviaire : la région Provence-Alpes-Côte d’Azur dispose du plus petit linéaire de voie ferrée par habitant de France (2,5 km pour 10 000 habitants). La ligne unique entre Marseille et Vintimille, colonne vertébrale de la desserte régionale, est la plus chargée de France (hors Île-de-France) avec 280 trains chaque jour en 2016. Les taux de retard et d’annulation des TER sont les plus élevés de France en 2015 avec 1 TER sur 6 en retard et 1 TER sur 20 annulé.

Des efforts de rattrapage considérables ont été et vont être consentis par les collectivités…

  • plus de 5 milliards d’euros ont été investis entre 2000 et 2015
  • plus de 7 milliards sont projetés à l’horizon 2030 dans les plans de déplacements urbains des AOT

Mais les besoins de déplacements augmentent plus vite que l’offre

  • 15% d’augmentation des besoins de déplacements sont attendus entre 2015 et 2025 : encore plus de temps perdu dans les embouteillages
    • Aix-Marseille à 52 j de travail/an en 2025
    • Nice-Sophia  à 32 j de travail/an en 2025

Téléchargez le livret 1 de la concertation "Les déplacements à la loupe"